GameTronik - La Passion des Jeux Video : Actualité, Emulation et Roms, Abandonware, Manga, Animes

Gametronik - La Passion des Jeux Video : Actualité, Emulation et Roms, Abandonware, Manga, Animes

Roms

Rechercher un Jeu :

Emulation

Abandonware



AN #014 - Visions Shumppesques

Par Leatherface, le 03/10/2005, 15:09

Visions Shmuppesques


Avant de lire cette fiche, il faut tout de suite en considérer le but. Elle n’a pour ambition que d’exhumer de vieux jeux appartenant tous à un même genre, pour qu’ils puissent être redécouvert par le plus grand nombre, et ceci indépendamment de leur qualité.
Donc voici trois shoot’em up, pour satisfaire les rétro gamers, amateurs de bon et de mauvais goût.

Dragon Breed – Irem – 1989




Dragon Breed est un shmup qui a connu un beau succès à son époque et que certains d’entre vous doivent connaître, le jeu ayant été porté sur plate-forme micro. Bien que ce soft n’ait pas eu une influence majeure, ses qualités intrinsèques en font un des meilleurs de sa catégorie. Par les créateurs de R-Type.

Le joueur n’est pas ici aux commandes d’un vaisseau spatial mais incarne un héros sur sa monture, un dragon. La créature est invincible, cette propriété lui permettant de protéger le héros, son maître, mais également de tuer les ennemis par simple contact plus ou moins prolongé selon leur résistance. En fonction des powers-up acquis le dragon, en plus d’avoir d’autres systèmes de tir, peut via une manipulation avec la manette, adopter une position spéciale ; son corps entoure intégralement le héros qui se retrouve ainsi protégé de tous les tirs ennemis, un point très utile lorsque les indésirables vous attaquent en nombre.
Le héros peut également descendre de sa monture selon la topographie des niveaux.


Pour réaliser cette figure, maintenez votre manette un quart de seconde vers le haut,

puis donnez un bref coup vers le bas


De tous les shmups, Dragon Breed est probablement le plus immersif ; évoluant dans des décors aux couleurs froides, riche de détails tout en étant vide de matière, vous combattez des monstres étranges animés par une agressivité léthargique, dont seul les cris de souffrance ponctuant la mise à mort nous rappellent qu’ils sont vivants. La musique aussi n’est pas sans reste, les mélodies angoissantes (voir les boss de fin de niveaux) s’accordant à merveille avec l’aspect graphique du jeu. Dragon Breed, bien plus qu’un jeu, c’est une véritable expérience, Irem est ici au sommet de son art.


Comment ne pas être émerveille devant d'aussi gigantesques sprites?


Lorsque Resident Evil est sortie en France en 1996, les journalistes de presse vidéo ludique de l’époque rapportèrent que la 3D offrait aux jeux vidéos des sensations jusque là réservées au cinéma…C’est qu’ils n’avaient jamais joué à Dragon Breed, preuve que le talent n’a pas besoin de la technologie pour s’exprimer.
Cliquez ici pour télécharger la rom.

Hyper Duel – Technosoft – 1993


Quels sont les critères pour qu’un jeu devienne un classique, un "must have it" inoubliable ? Son succès commercial ? L’influence qu’il va laisser sur les productions à venir ? Ou tout simplement le fait qu’il procure toujours un plaisir immense, bien des années après sa sortie, à l’instar de Hyper Duel ? Par les créateurs de la saga Thunder Force.


Un écran titre du plus bel effet


Hyper Duel est un shmup à scrolling horizontal, proposant au joueur un panel de trois vaisseaux, dont les caractéristiques propres à chacun varient en fonction de la vitesse de déplacement, de la puissance de feu, de la portée de tir et de la diffusion (zone couverte par les salves de tir). Rien de bien excitant en somme, mais ce qui rend ce jeu aussi génial, c’est son game play ; chacun des trois vaisseaux peut prendre deux apparences : une apparence d’aéronef très classique et une deuxième de robot, selon que le joueur presse l’un ou l’autre bouton. Sous sa forme aéronef, le vaisseau privilégie la vélocité et la maniabilité, alors que sous la forme robot, c’est la puissance de feu qui est mise en avant. En pressant les deux boutons simultanément, il est possible de déclencher un deuxième mode de tir variant toujours selon l’aspect du vaisseau.


Le vaisseau se transforme en un éclair


Selon la configuration du terrain et les adversaires que le joueur affronte, celui-ci doit choisir le mode de tir le plus adapté afin d‘optimiser son effort de destruction. Le second mode de tir consomme des ressources énergétiques représentées dans la jauge située dans le coin inférieur gauche de l’écran. Lorsque celle-ci est vide, le second mode de tir est alors indisponible. La précieuse denrée doit être gérer avec précision, certains passages étant difficiles sans cette dernière qui se recharge via certains bonus ou avec le temps.


Ne soyez pas à cours d'énergie dans un moment critique


Rétrospectivement, on ne peut que se demander pourquoi ce jeu est-il aussi méconnu, et pourquoi son système n’a jamais été repris dans d’autres shmups…Hyper Duel est sorti en 1993, une année ou les beat’em up et les Street Fighter like étaient bien plus lucratifs que ces bons vieux " jeux d’vaisseaux ", sans compter la mode des jeux de tir style Terminator 2 , lointain cousin du FPS. Hyper Duel fait parti de ces shmups (à l’instar de In the hunt d’ailleurs) qui, parce qu’ils sont sortis durant une mauvaise période, sont passés relativement inaperçus. Le seul survivant de cette triste époque semble être le manic shooter, avec Batsugun, apparu dans les salles d’arcades en 1993…
Cliquez ici pour telecharger la rom.
Pour jouer, les deux sets doivent être installés.
Il est possible de les recompiler avec romcenter via la commande "Fix selected item".


Chimera Beast – Jaleco – 1993


Le talent, c’est une aptitude particulière permettant d’exceller dans un certain domaine, le plus souvent artistique. Or s’il est bien un domaine artistique injustement méprisé par les critiques, c’est celui du mauvais goût (involontaire dans ce cas précis). Mais certaines réalisations, parce qu’elles sont l’antithèse parfaite d’un chef d’œuvre, méritent tout de même que l’on s’y attarde, parce que leurs créateurs ont aussi une certaine forme de talent.



Voici Chimera Beast, un jeu que seul les plus curieux d’entre vous connaissent, tant tout porte à croire qu’il n’a jamais été exploité commercialement (rom mentionnée prototype, pas de marque, pas de flyer).Par les créateurs de …quoi déjà ?

Il est nécessaire de s’attarder sur le scénario de Chimera Beast afin d’en saisir toute l’orientation artistique. Sur une planète tellurique où la vie vient d’apparaître, des organismes hostiles sobrement appelés " eaters ", ont la possibilité, en ingérant l’ADN d’autres créatures qu’elles dévorent, de modifier instantanément leurs caractéristiques physiques. Dans cette aventure d’inspiration darwinienne, le joueur incarne un " eater " qui tente de s’établir dans un vaste écosystème se développant au fur et à mesure de niveaux, lesquels ont un thème bien précis (microbien, sub-aquatique, les oiseaux, les reptiles,…).
En plus d’être original, Chimera Beast apporte des petites innovations non négligeables :
- le système de power-up : le " eater " peut dévorer, via sa mandibule amovible, toutes les autres créatures du jeu, à l’exception des boss, et s’approprier ainsi leurs armes et défenses naturelles.
- le " eater " possède une barre d’énergie, le joueur ne perd donc pas une vie automatiquement au moindre contact avec les ennemis.


Le "eater" mange des microbes


Pour ce qui est du soft en lui-même, jouer à Chimera Beast est, disons, éprouvant.
Passe encore que les graphismes soient hideux au possible, que l’animation tourne à deux images par seconde et que les effets de scrolling soient d’une laideur sans nom, le jeu est très difficile au niveau de la surabondance de tir ennemis, et du comportement physique de la plupart des créatures hostiles au " eater ", lesquelles sont très rapides et résistantes. Le recours aux termes péjoratifs étant généralement un raccourci facile, il est bien difficile de ne pas en faire usage ici, tant Chimera Beast est …spécial (voir les boss de fin de niveaux).


L'étrange bestiaire de Chimera Beast...


Si vous êtes amateur de mauvais goût, et si en plus vous appréciez les musiques assommantes, alors ce jeu est fait pour vous. Chimera Beast fait parti de ces créations qui laissent un souvenir impérissable…
Cliquez ici pour télécharger la rom.

Laisser un commentaire.

Ce sujet a été lu 4783 fois.

14 Commentaire(s) -


Kame_Leon - le 03/10/2005, 15:27
Y'a po d'images :/ , je pense que ceux qui connaissent pas trop les shmups auraient aimé voir des images des jeux.


Leatherface - le 03/10/2005, 15:33

Attends, j'ai pas fini!
Et j'ai quelques soucis...


Kame_Leon - le 03/10/2005, 16:04
Aaah excellent , ca le fait mais tu risques la fessée vu la taille des images/gifs et qu'il a des gens qui non pas d'ADSL (faut pas les oublier les pauvres )


Leatherface - le 03/10/2005, 16:14

Il y a exactement 3,63 Mo d'images.
C'est pas si lourd que ça aprés tout.
Ca y est, j'ai fini, les gifs, les liens vers les roms,...enfin!


Kame_Leon - le 03/10/2005, 16:24
beau boulot sinon meme 1 mega c'est galere quand t'es en 56k, enfin bon si personne dis rien c'est que ca le fera, et tant mieux c'est plus bô


Leatherface - le 03/10/2005, 16:28

L'important c'est avant tout de promouvoir des jeux...


Syn.O - le 03/10/2005, 18:17
Ca fait quand même bien bien lourd ces gifs , je pense notemment au 2eme de Dragon Breed et au 3eme d' Hyper Duel ... environ 1mo chacun ca fait qd meme bcp m' en fin bon ...


Leatherface - le 03/10/2005, 18:20

Quoi? c'est trop?


Bebop - le 03/10/2005, 18:35
Encore des bons (pas tous apparemment) jeux à découvrir. J'ai honte j'en conais aucun...

J'ai très envie de jouer à Chimera Beast, j'aime bien les jeux mauvais!

Bravo pour cette AN orientée plutot schmup, surtout que les jeux ne sont pas très connus et ca fait toujours plaisir d'élargir son horizon vidéoludique !


doudadway - le 03/10/2005, 18:40
oh oui ça c'est bon, du bon shmup comme on les aime ! vraiment sympa la chronique en plus !!! et les gife comment il se finisse j'aime bien, sa change c'est plutot cool ^^

que du bon en somme


Darkbinjourrr - le 03/10/2005, 20:51
schmup schmup schmup agaaa

merci, encore des jeux à essayer (un jour...)
sympa les gifs ^^


Leatherface - le 04/10/2005, 10:12
Effectivement, Chimera Beast n'a jamais connu les beaux jours d'une exploitation commerciale (voir ici).
Et pourtant, bien que le jeu soit baclé, il mérite tout de même que l'on s'y intéresse...Si vous possédez la PCB de Chimera Beast, conservez la très précieusement, c'est un collector très rare!


Syn.O - le 04/10/2005, 11:42
C' est pas trés grave pour les Screens ...


Joel ARRAULT - le 23/08/2006, 17:28
Dragon breed est un shmup ultime que je viens de m'offrir !! Il faut dire que c'est un jeu très rare et les rares fois où je l'ai vu c'était des prix de malade

Pour info il a été développé pour tourner sur M72 mais il a poursuivi sa carrière sur M81, une carte aux performances identiques mais à la conception nettement plus clean (exit les bouts de fils tout partout !). C'est donc dans cette dernière version que je l'ai trouvé.

M72 http://www.crazykong.com/pcbs/A%20-%20F/DragonBreed.pcb.html
M81 http://www.crazykong.com/pcbs/A%20-%20F/Dr...reed1a.pcb.html
(oui, la carte en photo sur le 1er lien est bien une originale Irem Nanao !)

D'après ce que je comprends depuis les quelques jours où je l'ai reçu il y a donc 5 dragons :

--> le vert, zéro options mais néanmoins immortel et indestructible comme les autres. Son corps créée des dommages aux ennemis par simple contact "appuyé"
--> le rouge, qui crache une flamme "continue" vers l'avant ... je n'ai pas découvert de mouvement spécial
--> le jaune, dont le corps envoie des tirs jaunes en diagonales. Mouvement spécial "bouclier" : HAUT une demi seconde puis BAS = enroulement complet autour de Kayus
--> le bleu, dont le ventre envoie des éclairs bleus vers le bas. Mouvement spécial "balai" : BAS une demi seconde puis HAUT = enroulement sous Kayus pour "balayer" au sol
--> le blanc, qui projette des rockets-dragon à tête chercheuse simultanément vers le haut et vers le bas. Je n'ai pas découvert de mouvement spécial

Pour changer de type de dragon il faut que Kayus vienne au contact de fioles, transmises par de petits dragons bleus ennemis clones miniatures du 3ème boss d'Altered beast. Les 4 dragons "de couleurs" ont 3 niveaux de puissance dans leur armement. Pour atteindre le 3ème niveau il faut impérativement récupérer successivement 3 fioles de la même couleur (donc : il faut délaisser les fioles de couleurs différentes). En revanche une fois le niveau maximum atteint, prendre n'importe quelle fiole de couleur différente a pour conséquence un changement de type de dragon tout en conservant la puissance maximale. Il est à noter que la puissance de l'arbalette de Kayus s'accroit elle aussi avec les fioles, par contre je ne sais pas encore si ça fonctionne comme pour le dragon ou si la couleur importe peu (= si ça se trouve si on prend 10 fioles peu importe la couleur, la puissance de l'arbalette augmente de 10 échelons ? Je dois creuser la question ...)

Il existe aussi un BEAM, comme dans R-type : on charge et on relâche pour un super-tir balancé par le dragon. La puissance du tir est proportionnelle au temps de chargement, avec néanmoins un maximum. Donc si on relâche avant la charge complète il y a bien un "super-tir" mais avec une puissance réduite par rapport au maxi. A noter que pendant la charge, le dragon rouge cesse de cracher sa flamme puisque le joueur cesse de marteler le bouton A !

Dernière finesse mais pas des moindres : à proximité d'une plateforme pratiquable, Kayus a la possibilité de descendre de monture et de poursuivre l'aventure à pieds ! Toujours armé de son arbalette il peut tirer face à lui ou en diagonale (sachant qu'avec la puissance maximale il tire 3 bastos simultanément, avec de l'angle : ça fait des dégâts). Mais ce n'est pas tout : il peut également diriger son dragon dans les airs ou le faire redescendre de la distance souhaitée ... et là ça devient tactique ! Car le dragon peut occasionner des dommages par contact mais également faire office de parapluie une fois étalé de tout son long, dans les airs ou bien juste au dessus de Kayus !! Ce qui permet d'éviter la totalité des tirs ennemis tout en se baladant et en tirant dans tous les sens. Le + difficile est de trouver le bon créneau pour remonter en selle. REMARQUE : lorque Kayus est à pieds il n'y a plus de scrolling continu imposé par le jeu, on a donc la possibilité de prendre son temps. En revanche le chrono continue de tourner

Toutes les actions concernant le dragon se font avec un seul bouton (!) ... avec l'aide du joystick bien entendu Le bouton B sert uniquement à faire sauter Kayus : soit pour descendre du dragon, soit pour remonter, soit pour gravir des zones accidentées lorsqu'il est piéton. Listées, toutes ces actions peuvent sembler extrêmement nombreuses, donc complexes, mais en réalité c'est très très intuitif, exactement comme pour R-type

J'ai constaté qu'il y a plein de finesses dans le jeu à proprement parler (finesses de Level design en fait) comme des fioles emprisonnées dans le haut d'une sorte de buisson d'épines à l'apparence inaccessible (en fait il y a +ieurs techniques mais attention : il y a un locataire qui sort une fois que vous avez entièrement dégommé sa demeure ), des types de dragons adaptés à certains passages très précis (exemple : le jaune, avec son mouvement spécial "bouclier" permet de passer les amas de créatures à un seul oeil du début du 2ème niveau), un ordre idéal pour ramasser les fioles, des astuces pour cartonner niveau score etc ...

Je rejoins Leatherface à 200% sur le côté immersif de Dragon breed ! Parmi les jeux d'arcade de cette époque le seul qui me mette dans un tel état de transe c'est SAR - search and rescue d'SNK (sans pour autant être du même calibre) (tiens "calibre" c'est pile le mot qui convient pour SAR lol ).

Franchement Dragon breed est à connaître, un must de l'arcade période 87~90 !

Si vous avez adoré je vous recommande Mystic riders du même éditeur : un shmup horizontal de 1992 qui met en scène deux petits magiciens assis sur des balais (un peu genre cotton) qui reprend quelques ingrédients de Dragon breed : la possibilité de descendre de sa "monture" et de poursuivre à pieds, l'attaque spéciale BAS puis HAUT qui permet également de se protéger des tirs ennemis, le BEAM, le style graphique de certains décors comme par exemple ceux du 2ème niveau ... sans être de la même trempe que Dragon breed, Mystic riders vous fera passer un très agréable moment !

Ajouter un commentaire





 
RSS
Get 7-Zip!