GameTronik - La Passion des Jeux Video : Actualité, Emulation et Roms, Abandonware, Manga, Animes

Gametronik - La Passion des Jeux Video : Actualité, Emulation et Roms, Abandonware, Manga, Animes

Roms

Rechercher un Jeu :

Emulation

Abandonware



CR #027 - F-Zero, Super Nintendo

Par Trakl, le 08/09/2005, 07:26

F-ZERO sur SUPER NINTENDO

par Trakl


On a beau dire, avec des jeux aussi originaux et variés que Super Mario World, Zelda 3, Super Mario Kart ou F-Zero, Nintendo ne pouvait que se tailler la part du lion dans la jungle des 8-bits et des 16-bits autour de 1991-1992... C'est toute la différence entre un éditeur qui soutient sa console avec une pléthore de jeux et un éditeur qui se contente d'attendre que des programmeurs publient des jeux dessus (je ne vise personne en particulier ). Ces jeux inauguraient également une nouvelle ère, une époque ultime de jeux au gameplay merveilleux. Et parmi les jeux de courses les plus funs, Super Mario Kart et F-Zero s'imposaient, nettement plus distrayants et accessibles pour le joueur moyen que la série des F1 Pole Position, et plus amusants qu'un Street Racer - et pourtant, ce sont respectivement de bons jeux eux aussi. L'influence de F-Zero, en outre, est incomparable: sans cette bombe vidéoludique, y aurait-il eu un Pod, des Wipe Out, des Burnout, etc. ? Probablement pas. Rendons donc à César ce qui appartient à César.


"On allumait sa console... L'écran-titre apparaissait, accompagné d'un thème musical mémorable et des bruitages lointains des vaisseaux... Inoubliable pour ceux qui ont connu la chose à l'époque ! Formidable aussi pour les autres !"


F-Zero vous propose de prendre le volant d'un bolide futuriste, d'un vaisseau volant pour lequel 400 km/h est quasiment une vitesse de croisière ! D'ailleurs, lorsque vous survolez l'une des flèches de turbo présentes sur certains circuits, il arrive que votre véhicule atteigne les 700 km/h ! Premier bon point, cet aspect technique est bien reproduit dans le jeu, l'impression de vitesse étant relativement bien rendue ; c'est autre chose que Viper Racing sur PC ou Hang On sur Master System, si vous voyez ce que je veux dire...

Vous disposez d'un mode course et d'un mode "Practice" qui vous permettra de battre des records, enregistrés par la console sur la cartouche, et consultables par la suite. Ce côté "compétition" lié aux records a eu beaucoup de succès à l'époque, pour ceux qui avaient fini le jeu et qui souhaitaient se mesurer aux meilleurs ; même aujourd'hui, moi et pas mal d'autres fans nous affrontons encore par records interposés... . Eh oui ! Car l'unique mais immense défaut de F-Zero, premier du nom, c'est l'absence de mode 2 joueurs, qui se fait cruellement ressentir...

Pour rattraper cette carence, le jeu propose un challenge intéressant, avec trois championnats distincts et des courses très variées, malgré leur aspect invariablement futuriste (disons qu'elles sont plus variées dans leur tracé et leur contenu que dans leurs décors...). La difficulté est bien dosée, progressive, et la durée de vie conséquente, avec des championnats distrayants et un désir toujours plus fort de repousser ses records. Du circuit de base "Mute City 1" au périlleux "Port Town 2" en passant par le légendaire "Fire Field" ou le circuit "Silence" et ses fameux virages à angles droits, le challenge est varié !
A ce sujet, on appréciera particulièrement les circuits "Mute City", classiques mais agréables, la série des "Red Canyon", faciles et rapides... tandis que d'autres séries, notamment les deux "White Land" du second championnat - la Queen League -, avec leurs musiques en-dessous de la moyenne, ou "Silence", dans une moindre mesure, sont quand même a priori moins funs . Et "Fire Field" dans tout ça ? Il s'agit du dernier circuit du dernier championnat - la King League -. D'apparence difficile (mais moins, avec l'expérience, que "Port Town 2"), il recèle de particularités par rapport aux autres, et vous ne ferez pas cinq mètres sans apercevoir l'une d'entre elles ! C'est aussi, sans doute, le circuit à la plus belle durée de vie, un peu à la manière de la "Rainbow Road" de Super Mario Kart.


Admirez le compteur... dans F-Zero, on BOURRE ! A gauche, les "stands" futuristes matérialisés par des bandes foncées. Regardez l'image d'après pour mieux comprendre le système....


Pour vous donner une idée du game-appeal mystique de F-Zero, je me rappelle qu'à l'époque, moi et un pote nous étions même confectionné un cahier pour noter nos records sur les différents circuits ! Nintendo Player puis Ultra Player ont d'ailleurs largement favorisé cette course aux records des joueurs en France en les publiant chaque mois... d'ailleurs, avec pas mal d'internautes, nous doutons toujours du record d'un certain Michael Perrin sur le circuit "Fire Field", soi-disant moins de quatre minutes... quand les meilleurs mondiaux se situent plutôt autour de 4'25... et un joueur correct à un peu moins de 5 minutes...

A part ça, le jeu dispose de graphismes corrects si l'on tient compte de l'époque (ce fut l'un des tous premiers jeux sortis sur la console), malgré une avalanche de couleurs fluo un peu "kitschs" comme le rose, le violet et le vert pomme et en dépit de la relative pauvreté des décors, qui se ressemblent d'ailleurs tous un peu. Par ailleurs, mieux vaut ne pas être épileptique, une partie importante de l'animation présente dans les décors étant constituée par des clignotements !


... et voilà comment ça fonctionne ! C'est-y pas beau, le vaisseau qui descend pour vous ravitailler, les bandes qui s'illuminent et les faisceaux verts ?


Mais on pardonne aisément au jeu ces petits "écarts" - d'autant qu'il est l'un des "grands-pères" présents sur la console, et le pionnier des jeux de course. Et on se concentre sur ses points forts, en quantité écrasante. Ainsi des musiques, vraiment très sympas, plus ou moins speeds... et je ne sais pas ce qu'il en est pour vous, mais c'est toujours une grande joie pour moi d'entendre le thème d'intro lorsqu'on branche la cartouche, tout comme certains thèmes, tel le classique "Mute City 1", le magnifique "Sand Ocean", l'étrange "Silence"... Rebelote concernant la jouabilité, excellente, absolument sans reproche, notamment avec un vaisseau comme le Fire Stingray/ La maniabilité est ultra-intuitive, l'animation fluide et rapide. C'est une joie de "glisser" littéralement dans les virages, ou d'utiliser les boutons L et R, qui permettent de décaler latéralement le véhicule sur la route sans dévier de sa trajectoire... Les bruitages sont plus discrets et lunaires, même sur le circuit "Death Wind' pourtant bourré de rafales de vent.


Alors là, ça va chier ! Vous voyez mon compteur ? 274 km/h... eh bien dans quelques secondes j'aurai dépassé le 500 !


A noter la présence de turbos sur certains circuits, matérialisés par des flèches, comme je le disais plus haut, qui s'ajoutent à vos propres turbos, que vous recevez chaque tour pour votre véhicule (déclenchables avec le bouton "A", et cumulables jusqu'à la quantité de 3, ce qui permet de réaliser des temps canons sur un seul tour), et celle de bandes (équivalent futuriste des arrêts aux stands ?) pour faire réparer votre vaisseau de course par un autre vaisseau plus grand (un conseil: ralentissez si vous avez besoin de grosses réparations, ces dernières dureront plus longtemps et il sera toujours temps de rattraper le temps perdu par suite). Les circuits sont tous uniques, regorgent de particularités et d'astuces, mais leurs limites, qui vous font rebondir et ralentir, sont quelque peu frustrantes pour le débutant peu habitué à la maniabilité du jeu; rassurez-vous toutefois, on s'y fait très vite, et avec le Fire Stingray, les chocs sont très amortis.


Rien de tel qu'une bonne ligne droite pour dépasser les "sbires" dirigés par l'ordinateur... une horreur aux difficultés "Expert" et "Master", ceux-là, surtout dans la King Cup... Malheureusement pour moi, dans ce cas précis, mon réservoir de "Turbos" est vide (en bas à droite).


J'ai oublié d'évoquer le scénario du jeu... certes, celui-ci est secondaire, mais il convient tout de même de vous en donner un aperçu. Sa faiblesse est compensée par la qualité du manuel de jeu, en couleur comme tous ceux de la Super Nintendo, ce qui est déjà un gros plus... Donc, grosso modo, la course se déroule au XXVI° siècle. Le "F-Zero" est un championnat - et également le nom d'un nouveau type de vaisseaux - à bien des égards dangereux mais ô combien attirant ! Dans cette jungle urbaine, différentes fortes têtes vont s'affronter. Le Capitaine Falcon, sorte de figure emblématique du jeu à bord de son Blue Falcon, est chasseur de primes efficace de son état. Celui-ci est en différend avec Samouraï Goroh, un homme malhonnête d'une quarantaine d'années, pilote de la Fire Stingray. Le Docteur Stuart, lui, combat pour le sport, la classe, l'honneur et pour séduire ces dames ; il peut apparaître a priori moins violent et plus attachant que les deux autres, mais c'est oublier son orgueil démesuré ! Quant à Pico, c'est un extra-terrestre de la pire espèce, dénué de tout sentiment et plus encore de sensibilité.

C'est donc dans une atmosphère d'émulation tout ce qu'il y a de plus malsaine que se déroule la course... malgré tout, elle conserve un côté humoristique et attachant, les personnages se montrant tour à tour assez humains dans la petite BD contenue dans le manuel... pas si méchants ou insensibles que ça, finalement ? En tout cas, fichtrement orgueilleux ! De sorte qu'au-delà de leurs antagonismes, il possèdent certains points communs: la vanité d'abord, une absolue confiance en eux ensuite, un indéniable talent enfin. Les pilotes de F-Zero sont des flambeurs, mais ils peuvent se le permettre ! Car une fois sur la piste, ils sont capables des plus grands exploits. Enfin... si vous savez manier un paddle

Vous disposez de quatre véhicules différents, allant de l'équilibre (le Blue Falcon) au plus rapide avec très peu d'accélération (le Fire Stingray), chacun disposant d'une résistance aux chocs et d'une maniabilité variable, plus ou moins difficiles à piloter, et permettant de changer le type de conduite et par-là même de renouveler pour un moment le plaisir de jeu. Un excellent jeu, donc, vraiment très fun, très axé arcade, plutôt varié, dont le mode "Records" a permis d'accroître la longévité, tout comme l'apparition d'un mode de difficulté "Master" pour ceux qui sont venus à bout du mode "Expert" - rassurez-vous, il y a DEJA les modes "Beginner" et "Normal" auparavant ! -.

Il souffre certes de sa vieillesse et d'une certaine "auto-satisfaction" des programmeurs à l'époque où il est sorti: absence de concurrence à l'époque et d'expérience de la programmation sur la console, d'où des décors aux graphismes moyens, un seul véritable mode de jeu, des bruitages sans plus et surtout pas de mode multijoueur. Je peux comprendre à la limite que certains joueurs le découvrant aujourd'hui l'apprécient moyennement (si si, ça doit exister !). Un hit toutefois, et surtout une légende ; le jeu fut l'objet d'un culte dès sa sortie, et il l'est encore aujourd'hui, d'où la sortie de suites, l'une moins réussie, sur Nintendo 64, l'autre différente, sur GBA. Pas étonnant, chaque jeu made by Nintendo de l'époque était une bombe qui a donné naissance à une longue descendance

Les emulateurs Snes sont ici et la rom ici

Laissez vos commentaires

Ce sujet a été lu 4701 fois.

12 Commentaire(s) -


Sigfrodi - le 08/09/2005, 09:18
Tres bon test F Zero est pour moi le meilleur jeu de course arcade sur consoles 16 bits, de tres tres loin... Il est pas tres beau mais cela s'explique par le fait qu'il soit le second jeu de la machine et puis a la base, il n'etait qu'une demonstration de ce que pouvait faire le Mode7 de la console. Demonstration reussie puisque le jeu est a la fois un des plus rapides et des plus souples a l'epoque...

Je ne lui vois que 2 defauts : pas de multijoueur, et puis le fait qu'il est impossible de semer ses adversaires, c'est bien au niveau du challenge puisqu'en cas d'erreur ils sont immediatement sur le coup mais ca fait pas tres credible...


Zanonyme - le 08/09/2005, 09:44
Je trouve qu'il a toujours la classe ce jeu. tu ne fais plus trop attention au graphisme lorsque tu t'immerges complètement et que tu es pris par le challenge.

@ Takl :
Je n'ai lu qu'en diagonale ton commentaire, mais il a l'air assez explicite à priori.
Tu peux, sans doute dire aussi qu'il y a eu une suite sur GC.


Trakl - le 08/09/2005, 10:00

Ainsi que F-Zero X sur Nintendo 64 et F-Zero sur GBA... mais c'était pas le but de ma chronique


Zanonyme - le 08/09/2005, 21:52
Ce que je sous entendais c'est que tu évoquais déjà la sortie de séquelles sur d'autres consoles Nintendo (N64 - GBA) et qu'il manquait juste la sortie sur la GC.
C'est pour peaufiner ton article.
Ensuite je pense que la boucle est bouclée.


Trakl - le 09/09/2005, 12:58
Oui, c'est vrai, t'as raison en fait après réflexion...
Mea culpa
J'ajouterai ça très bientôt
Merci de tes conseils!


bef - le 16/12/2005, 17:17
Je viens de le lire et donc je trouve ça très bon ! Félicitation !
Par contre tu ne parles pas de la version game cube (qui m'a trop fait tripper soit dit en passant) mais des autres m'enfin bon c'est pas grave. Le plus important est que tu as parfaitement retranscrit le jeu à l'époque.
Sinon, attends, moi aussi je me rappelle de ce michael perrin et c'est vrai, ce mec c'était un monstre, et la tu me dis qu'il triche ?! AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHH ! Et moi j'essayais de le dépasser ! Enfin surtout à mario kart, et donc j'y arrivais pas. Mais au moins on s'améliorait !


Rom1 - le 16/12/2005, 23:30
excellente CR Trakl, le jeu est très bien détaillé

par contre dire que F-Zero X est moins bien réussi, ça tient plus de l'avis personnel


greggreg - le 18/12/2005, 15:50
petite remarque il es sortit (uniquement au japon??) un F zero en arcade.avec borne cokpit qui bouge je posterai une photo de la borne quand je retournerai dans la salle d arcade ou je l ai vu


Rom1 - le 19/12/2005, 09:51
non il y en a en France (je l'ai testée il y a trois mois, dans une fête forraine), bon le truc c'est que je les ai tous laissés sur place (des CPU de niveau normal) et j'ai pas eu droit à une autre partie

il y avait aussi le connecteur pour la carte mémoire, le hic c'est que je me trimballe pas ma carte sur moi sans arrêt


greggreg - le 19/12/2005, 16:15
c es juste.on a droit qu a une seulle course par credit


Rom1 - le 19/12/2005, 18:02
c'est clair que c'est bidon ce truc (le principe de l'arcade) par contre le cockpit est terrible, ça bouge, ça vibre, j'aimerais trop posséder une telle borne mais c'est très très loin d'etre dans mes budgets

pour revenir au sujet principal, j'y ai peu joué (un pote de pote qui me l'avait passé )mais il était vraiment bien, ensuite vint F-Zero X puis F-Zero GX ... vivement la suite sur DS et/ou Révolution


greggreg - le 19/12/2005, 19:18
ici, il y a 2 bornes linkees.donc on peut se faire des duels terribles

Ajouter un commentaire





 
RSS
Get 7-Zip!