GameTronik - La Passion des Jeux Video : Actualité, Emulation et Roms, Abandonware, Manga, Animes

Gametronik - La Passion des Jeux Video : Actualité, Emulation et Roms, Abandonware, Manga, Animes

Roms

Rechercher un Jeu :

Emulation

Abandonware



CR #076 - Eternal Champions, Megadrive

Par Bebop, le 09/09/2008, 23:34

Pas plus tard qu’hier, je regardais l’excellent épisode Mushroom Samba de la non moins excellente série Cowboy Bebop quand, tout à coup, un éclair jaillit dans mon cerveau : Mushroom Samba -> champignons -> champions -> Eternal Champions ! Eh oui, je ne maîtrise pas toujours mes neurones, même à jeun !

Toujours est-il que je me retrouve aujourd’hui en train d’en écrire une CR pour GT. Comme quoi, dans la vie il faut s’attendre à tout, même à une intro sortie d’une cervelle comme un lapin d'un chapeau de magicien… D’autant que je n’ai même pas regardé Mushroom Samba hier, mais je vais peut-être le regarder ce soir pour la peine !


CR #076
Eternal Champions

1993 - Sega Megadrive


En tout cas ce n’est ni par magie ni par hasard que sort Eternal Champions en 1993 sur Megadrive. Conçu pour concurrencer Street Fighter II qui fait fureur sur Super Nintendo, le jeu en reprend naturellement les bases mais tente quand même de s’en détacher, parfois avec tellement de conviction… que l’on finit par justement les comparer. Eternal Champions veut donc s’implanter comme le jeu de combat de référence sur Megadrive. Et Sega y a mis le paquet !



Le scénario, même si ce n’est qu’accessoire dans un jeu de combat, va un peu au-delà de la traditionnelle copine à sauver ou du père à venger. Les combattants sont tous des guerriers légendaires morts au combat qui se retrouvent dans un tournoi. L’enjeu ? Combattre le champion éternel et retourner dans le monde des vivants !

Les personnages sont donc très différents puisqu’ils viennent d’époques différentes. Chaque joueur y trouvera son bonheur, qu’il aime les gros poilus préhistoriques ou qu’il préfère les agiles gymnastes russes; il y en a pour tous les goût, même les plus discutables… Tous combattent dans leur propre style.



Le gameplay a été conçu pour la manette 6 boutons de Sega. Aaah cette manette ! J’en avais une où on pouvait visser un petit stick dessus : il faisait rarement long feu. (mais bon avec un papa bricoleur on s’en sort toujours bien…) et il rendait le service exactement contraire de celui qu’il prétendait rendre : maniabilité zéro ! M’enfin… 6 boutons donc, 3 pour les coups de poings, 3 pour coups les pieds. Et puis pour ceux qui n’avaient pas la chance d’avoir une manette 6 boutons sous la main, une manette classique pouvait faire l’affaire mais il fallait faire des pieds et des mains en permanence avec le bouton Start pour changer entre... les pieds et les mains.
Le jeu a même été développé pour fonctionner avec le Activator, un accessoire atypique à la maniabilité douteuse qui consiste à gesticuler devant sa télé pour "contrôler" (hmmhmm) son personnage. Une petite vidéo pour bien se rendre compte du carnage :


Qui a dit que la Wii était avant-gardiste ?


La difficulté du mode solo est énorme. OK, je suis plutôt du genre mauvais à ce genre de jeu (si ce n’est à tous les jeux en général ?) mais franchement, c’était pas aisé de dépasser les 3 victoires d’affilée dans ce jeu ! Le champion éternel j’en ai jamais vu la silhouette que dans la présentation du jeu… Et tous les entraînements du monde n’auront pu remédié à ma médiocrité. Pourtant Eternal Champions avait prévu une salle d’entraînement futuriste où l’on pouvait aiguiser ses réflexes contre des petits drones ou bien combattre des hologrammes. Pas ultra convaincant mais ça avait le mérite d’exister, et avec pleins d’options rigolotes en prime.



Mais bien sûr c’est dans le mode 2 joueurs que le jeu prend tout son sens. D’abord parce que la lutte commence en premier lieu dans la vraie vie pour savoir qui aura le droit à la manette 6 boutons et surtout parce que c’est un plaisir intouchable d’obtenir la victoire dans la vie virtuelle alors qu’on n'avait pu obtenir que 3 boutons. On prend aussi plaisir à ne pas jouer à Street Fighter. Enfin des sauts "un peu" plus réalistes et des combattants qui ne planent pas. Les magies sont variées, nombreuses et assez faciles à sortir (avant-arriere ou combinaisons de touches la plupart du temps) mais une jauge de coups spéciaux en limite quand même l’utilisation, pas d’abus d’hadouken comme ca ! Enfin sauf pour l’ordinateur qui, comme d’hab’, triche allègrement ! Grrrrr ! On peut d’ailleurs faire descendre la jauge de son adversaire en le provocant, efficace dans les 2 mondes d’ailleurs, le réel et le virtuel. A cela s’ajoute plein de petits détails qui font chaud au cœur quand on les découvre. Quelle fierté de renvoyer une boule de feu avec la massue de Slash en batte de Baseball ! On prend aussi un plaisir cynique à reseter la machine pour voir toutes les animations des personnages maltraitant le logo Sega.



Les décors fourmillent de détails. D’ailleurs les combats peuvent se finir par une fatalité propre à chaque décor (enfin, propre… ). Par contre elles ne sont pas faciles à réaliser en combat. Il faut se trouver pile au bon endroit pour le coup fatal. Du coup on avait le travers de se laisser faire sur la fin, juste histoire de se voir griller à coté des néons ou être mitraillé par les hommes de main du parrain…



Même si ce jeu ne sera pas éternel pour tout le monde, même si, n’en déplaise à Shirley, ce n’est certainement pas un diamant, il aura au moins marqué les esprits de ceux qui l’ont approché. Qui oubliera Rax et son coup de pied dévastateur, Xavier et son physique de jeune éphèbe caché sous sa capuche, Slash et ses cris virils, Jetta et ses petites manchettes à dentelles, Trident et sa transformation à la Abyss, Midknight et sa vampirsation d'énergie, Shadow et ses multiples projectiles, Larcen et son grappin et enfin Blade et sa totale inefficacité malgré tous ses petits gadgets ? Beaucoup de gens sûrement, pas moi en tout cas. Les champions sont éternels.



.Bebop

Vous trouverez la rom ici et les émulateurs

Ce sujet a été lu 4562 fois.

15 Commentaire(s) -


Lenny - le 09/09/2008, 23:50
Excellent article
Bon j'ai pas tout à fait le même souvenir de ce jeu que toi, m'enfin, les gouts et les couleurs.
A noter la version MCD plus aboutit, graphiquement, musicalement, une intro du tonnerre et de nouvelles "fatalités" aussi.
Sorte de champs du cygne du MCD d'ailleurs.


Cyberhawk - le 09/09/2008, 23:55
Tout simplement excellent Bebop


VenomDA - le 10/09/2008, 01:09
Excellent épisode Mushroom samba.



... la chronique aussi est très bien.

Le seul intérêt que je trouvais à ce jeu c'était les fatalités, la jouabilité n'étant pas le top et la difficulté étant assez élevée. (j'ai pas pu tester le mode 2 joueurs, on ne me l'avait pas prêté assez longtemps)


DMG - le 10/09/2008, 13:36
Bonne initiative.

J'ai decouvert ce jeu garce à toi !


Bebop - le 10/09/2008, 19:30
Citation (Lenny @ 09/09/08 - 23:49)
Excellent épisode Mushroom samba.

Mais quel épisode ne l'est pas??? Oui, je perd toute objectivité lorsqu'il s'agit de Cowboy Bebop.

Content que ca vous plaise en tout cas.


Lenny - le 10/09/2008, 19:43
Citation (Bebop @ 10/09/08 - 19:29)
oui j'ai oublié de préciser pour la version MCD. Pour être complet il y a même des nouveaux personnages il me semble.
Je pensai aussi, mais en cherchant par ci par là, rien vu à ce sujet. Peut etre les boss débloqués dès le départ ...


Bebop - le 10/09/2008, 21:34
Je viens de le tester, pas mal d'ailleurs. Et il y a bien 4 personnages en plus. D'ailleurs il y a une intro assez longue présentant tous les persos (en image de synthèse!!!).


VenomDA - le 10/09/2008, 21:40
Citation (Bebop @ 10/09/08 - 19:29)
Mais quel épisode ne l'est pas??? Oui, je perd toute objectivité lorsqu'il s'agit de Cowboy Bebop.

Effectivement, même en étant objectif j'en vois pas de mauvais non plus.


Je ne savais pas pour la version Mega-CD, il faudrait quand même que je teste à l'occasion.


Arlès - le 10/09/2008, 21:43
ça donne envie de brancher sa Megadrive tout ça


bef - le 11/09/2008, 12:19
Et bien ça fait plaisir de voir une nouvelle chronique retro très réussi !


bigvilo - le 25/10/2008, 14:33
Excellent explication Bebop! Cela m'a permis de découvrir ce bon jeu de baston très bien fait et qui m'a fait décroché de DoA 2 sur Dreamcast, c'est dire!


zordric - le 02/11/2008, 15:48
Chapeau Bebop, des chroniques rétro toujours d'aussi bonne qualité !

Je ne connaissais pas du tout le jeu, il faudrait que je le teste à l'occasion.

Et pourquoi un petit défi de la quinzaine pour motiver les troupes ?



Ballbreaker - le 07/11/2008, 15:54
Pfff... Quand je vois une chronique de bebop, je me sens minable

Quel talent! J'ai l'impression de voyager dans le temps! Je te hais

Je me souviens bien de ce jeu, en son temps attendu comme le "Street Fighter Killer" par les segamaniaques (Bon, on était jeunes, on était cons...) et la presse spécialisée dans le hérisson bleu. Je me souviens aussi de cette manette 6 boutons avec un stick à visser qui effectivement, ne faisait pas long feu...

Sinon, je plussois au message de Zord : Pourquoi pas un défi sur ce jeu?


zordric - le 07/11/2008, 15:57
Ne t'inquiète pas, je vais m'occuper de tout cela.


Bebop - le 11/11/2008, 23:40
Merci encore pour tous ces compliments.
Et oui, pourquoi pas un défi pour se dégourdir un peu le pad!

Ajouter un commentaire





 
RSS
Get 7-Zip!