GameTronik - La Passion des Jeux Video : Actualité, Emulation et Roms, Abandonware, Manga, Animes

Gametronik - La Passion des Jeux Video : Actualité, Emulation et Roms, Abandonware, Manga, Animes

Roms

Rechercher un Jeu :

Emulation

Abandonware



AS #013 - Tintin sur la Lune, Atari ST

Par picsoufred, le 17/07/2007, 10:18



Où ça ? Tintin ? Sur la Lune ? Je le veux ! Eh oui, il faut dire que les adaptations vidéo-ludiques autour de la bande dessinée de Hergé se font plutôt rares. Il s’agit là de la toute première adaptation de la série et pour un premier coup d’essai on peut dire que c’est un coup de maître.

Publié par Infogrammes en 1989 sur Atari ST, Tintin sur la lune nous permet de nous plonger dans l’univers d’Hergé sans pour autant faire un copier/coller de l’œuvre originale, d’ailleurs laquelle ? « Objectif Lune » ou « On a marché sur la lune», c’est certainement pour cela que le titre du jeu ne porte le nom d’aucun des deux. En fait nous nous retrouvons au début du deuxième épisode mais la comparaison s’arrête là car ensuite la trame de l’histoire sera différente. En effet, le jeu débute au lancement de la fusée et votre mission est d’arriver sur la lune en entier avec tout l’équipage.


Ah la belle fusée ! Et l’équipage, tiens mais où sont passés Wolff et le colonel ?



3, 2, 1 … Fire ! On est parti, c’est juste après une petite séquence animée très bien réalisée qui nous montre le lancement de la fusée que l’on nous dévoile la page de présentation du titre. Ici, on ne s’encombre pas avec les options, on appuie sur le bouton et c’est parti ! Pas de temps de niaiser dans les paramétrages, et c’est d’ailleurs tout le principe sur lequel repose le jeu : pas de détail, il faut bourrer pour arriver à temps sur la lune, et le temps on court toujours après.


Tintin, réveille toi ! Ce n’est pas le moment de dormir ! Tes amis ont besoin de toi !


Le jeu se compose en deux phases, l’une ou l’on pilote la fusée et l’autre, ou l’on incarne Tintin accompagné de son fidèle chien Milou (qui au passage ne fait que de la figuration). Dans cette phase de jeu, le but est de délivrer nos amis, le professeur Tournesol et le capitaine Haddock contre l’imposteur monté à bord à savoir le colonel Boris ou plutôt devrais-je dire Yorgen. Le professeur Wolff, jouant le rôle du traître, gambade non chaland dans la fusée avec une mine dépitée ne faisant pas de dégâts mais n’apportant aucun soutien à nos amis. Eh oui, car nos fidèles amis nous sont d’une grande utilité, car, là où dans la plupart des jeux, les PNJ ne font que de la figuration, ici, ils ne chôment pas : ils se délivrent des cordes dans lesquelles le colonel les avait attachés, mais aussi à leur tour attachent le colonel quand celui-ci est à terre.
Maintenant, si l’on peut compter sur nos amis pour se délivrer entre eux, il n’en sera rien pour éteindre les départs de feu et désamorcer les bombes que notre cher Yorgen prend plaisir à semer dans la fusée. Mais il veut se suicider celui-là ou quoi ?
Désamorcer, trouver un extincteur pour éteindre les incendies, assommer le colonel, voilà de quoi nous occuper avant que le compteur de temps n’atteigne zéro, car attention les bombes qui explosent et les incendies qui perdurent font chuter de manière vertigineuse les précieuses secondes qui nous restent avant d’atteindre notre destination.



Les Astéroïdes rouges feront accélérer la fusée tandis que les météorites…


Rassurez-vous, car ces secondes vous pourrez les récupérer en attrapant les astéroïdes jaunes dans les phases de jeu avec la fusée. Quant aux astéroïdes rouges, ils vous permettront de faire accélérer votre fusée pour atteindre le plus rapidement possible la prochaine phase de jeu. Heuuuu… Les météorites, je vous conseille de les éviter, enfin c’est vous qui voyez…


Tonnerre de Brest, comment pouvons-nous attraper cette fichue bombe collée au plafond ?


« Ne vous inquiétez pas capitaine ! J’active la mise en apesanteur... »

« Ahhh… Tintin faites moi redescendre je vais être malade ! »


Comme vous l’aurez compris, ça va vite, très vite, si vite qu’après une petite prise en main, il ne vous faudra pas 15 minutes pour terminer le jeu. On serait tenter de dire que c’est du vol au prix du produit mais il serait vraiment dommage de passer à côté de ce titre très accrocheur qui une fois clavier, pad ou joystick en main vous tiendra en haleine tant que vous n’aurez pas mis un pied sur la lune. Enfin l’autre côté négatif c’est l’absence de musique, j’aurais vraiment apprécié retrouver les mélodies du dessin animé qui auraient apportées un plus au jeu, mais rassurez-vous cela ne gâche en rien le plaisir ludique qui reste intact. Bon allez je m’en retourne faire un tour sur la lune !


On est arrivé ! Euh…Sinon, comment cela se passe pour le retour ?





Les émulateurs Atari ST
La rom
Pour laisser un commentaire

Ce sujet a été lu 4527 fois.

4 Commentaire(s) -


Wiegraf - le 18/07/2007, 11:26
Je ne connaissais pas ce jeu (enfin, juste de nom). Vu qu'il a l'air rapide à finir, il va falloir que je prenne le temps de l'essayer.

Mon avis, du point de vue contenu, c'est très sympa. J'ai pris plaisir à te lire et tu m'as donné envie de l'essayer.
A ce propos, je me pose une question: comment fait-on pour repérer les bombes et les incendies ? On doit se ballader dans tout le vaisseau pour les trouver, ou on a accès un "tableau de bord" qui les détecte ?


Parlons un peu de la mise en forme, je pense que tu devrais utiliser un peu plus les outils à disposition (gras, couleur, ...) pour mettre en valeur les points clés et pour casser un peu la monotonie d'un bloc de texte (sans pour autant aller à en faire un sapin de noël )

Au passage, il y a un petit détail qui ne m'avait pas choqué sur le pdf: le texte coupé à la 1ère image. là, ça fait un vite et on attends vraiment une suite immédiate. Sur le coup, on se demande s'il ne manque pas quelque chose (avant de se rendre compte que c'est après l'image). C'est dû au fait que le reste de la ligne est vide.


ced101 - le 19/07/2007, 11:05
je trouve que c'est une bonne chronique, bien que je ne soit pas du meme avis que toi. A l'epoque j'avais trouvé ce jeu tres beau mais assez insipide. L'exigence des ayant droit d'Hergé y est pour beaucoup. En effet, en voulant faire un jeu le plus fidele possible graphiquement, l'equipe a du faire des choix drastiques concernant le scenario et le gameplay

quand aux musiques, on ne pouvait pas avoir celle du Dessin Animé, vu qu'il est bien postérieur au jeu


Padsavath - le 20/07/2007, 22:26
Pour répondre à ta question, il faut effectivement courrir dans tout le vaisseau pour trouver les bombes, c'est un peu ça le fun (trouver ou elles sont planquées), heureusement le nombre que tu as à trouver est indiqué en bas à droite de l'écran, elles sont transférées sur la gauche quand tu les ramasses, pour les incendies tu trouveras un extincteur dans la fusée qui te permettras à l'aide d'une pression sur le bouton de les éteindre mais tu peux aussi t'en servir pour mettre chaos le colonel.
Enfin merci pour les conseils, j'ai un peu remis en forme et corrigé une faute que j'avais laissée. Je suis content que ça t'ai donné envie de l'essayer. En tout les cas je trouve ça vraiment passionnant de faire des chroniques, bien que j'ai beaucoup à travailler mes tournures et mes mises en forme. j'ai pris beaucoup de plaisir à rédiger cette chronique, c'est passionnant de s'investir à rechercher des annecdotes auour d'un jeu, c'est un peu comme si on lui donnait un second souffle même si j'ai fait quelques erreurs quant aux références musicales comme ced101 me l'a fait remarqué, en tout cas je suis content que ma chronique vous ai plu. Cela donne envie de continuer.


zordric - le 05/08/2007, 00:04
C'est une première chronique plutôt sympathique sur un jeu que je ne connaissais que de nom.

Merci d'être le premier participant de ce défi et merci pour ta contribution aux AS sur Gametronik.

Ajouter un commentaire





 
RSS
Get 7-Zip!