GameTronik - La Passion des Jeux Video : Actualité, Emulation et Roms, Abandonware, Manga, Animes

Gametronik - La Passion des Jeux Video : Actualité, Emulation et Roms, Abandonware, Manga, Animes

Roms

Rechercher un Jeu :

Emulation

Abandonware



AN #030 - Envie d'un Shoot... Pensez aux champis Psikyo...

Par Krazytronconneur, le 31/10/2006, 20:02

Je commence cette Arcadeus Nostalgia par un aveu. Je ne suis pas un fan des shoots modernes. Voila c'est dit. Que ce soit les derniers R-Type, les Ikaruga, ou même l'incontesté Radiant Silvergun. Ce mélange 2D / 3D, le système d'armement presque trop élaboré ... et malgré toutes les qualités évidentes qu'ils possèdent, je ne m'y fais pas. Attention, je ne vomi quand même pas quand j'y touche, j'apprécie ... mais ce n'est pas vraiment ma came.

Mon idéal de Shoot reste en bonne vieille 2D, avec un gameplay basique et différents personnages qui possèdent chacun leur armement ... bref, des qualités que je retrouve chez les Shoots de chez Psikyo, une société qui a bâti sa réputation sur des Shoots classiques, mais efficaces ( 5/6 de shoots et d'autres mineurs ). J'ai appris récemment ( merci neo-arcadia ) qu'il s'agissait d'un ancien de chez VideoSystem ( les excellents Aero Fighters / Sonic Wings sur Neo Geo ) qui avait fondé cette société. Cela se remarque assez tant les gameplays sont proches.
Petit florilège de shoots avec Dragon Blaze, Gunbird et Strikers 1945.

Dragon Blaze
--------------------
2000 - Psikyo
CPU : SH-2 28.636350 MHz
Sound : YMF278B 28 636350 MHz
Resolution : 320 x 224 @ 60 Hz
----------------------------------------------------



Dragon Blaze est un shoot original, assez proche dans l'esprit de Dimahoo ( de l'héroïc Fantasy "machiniste" ). On y incarne 4 personnages qui doivent collecter 4 pierres magiques afin d'ouvrir le sanctuaire vers le "Darkworld" et vaincre un Démon qui sème la terreur. Ça, c'est pour le synopsis de base ( et pour le coup vraiment ... de base. ), sur lequel on rajoute un mini-scénario par héros. ( Ian, par exemple, lève la malédiction de son maitre ( assez amusante, je vous laisse la surprise ! ), Sonia, celle de sa mère ... ).


Chacun de nos héros possède une monture ailée, un Dragon pour être exact ( d'où le nom du jeu ), liée à un élément particulier :
Quaid utilisera le feu, avec une pluie de météore comme spécial, Sonia se servira de l'eau et pourra invoquer Neptune et son lot de petites sirènes. Pour Rob se sera l'énergie contenue dans la foudre et lâchera une méga boule d'énergie en guise de spécial, et enfin pour Ian se ne sera pas vraiment un "élément", mais plutôt une déferlante d'âmes, comme on peut le voir sur les screens. Son spécial n'est pas mal du tout, deux squelettes armés de faux feront un passage éclair et couperont tout ce qui dépasse.

Pour parvenir face au Démon, on traversera 7 niveaux assez courts, mais relativement variés. Par "relativement variés" j'entends qu'il sortent un peu de l'ordinaire. Du monde aquatique à la forêt glauque, du désert au "cimetière", c'est un réel bonheur de shooter dans de tels niveaux. D'autant que le soin apporté aux graphismes et aux petits détails frisent la perfection, regardez donc les screenshots, ça donne envie non ?. Perfection aussi aux soins apportés aux ennemis, nombreux et différents (des plantes carnivores, libellules étranges ...). Les boss très inventifs, véritable marque de fabrique de l'éditeur, surprennent dans leurs transformations, mais, chuuuuut, j'en dis pas plus.

J'en profite pour ajouter que le Hardware de Dragon Blaze est assez proche du hardware de la Saturn, histoire de voir à quoi on se frotte techniquement.

En ce qui concerne le gameplay, c'est élabore. On sent que Psikyo améliore ses concepts au fil de ses réalisations. Il y a bien évidemment le shoot de base, et le "spécial" ( la bombe ).Il y a aussi un tir secondaire s'activant en laissant le tir appuyé, et enfin, pensez à configurer le 3ème bouton car il activera le Dragonshoot, un petit vol de votre compagnon ailé à la manière du module de R-Type.

Contre les boss, je conseille particulièrement la combo suivante : Dragonshoot + tir secondaire + bombe, effet garanti !

C'est donc relativement simple à piger et à maitriser. Bien pensé aussi, la perte de Power-up, plutôt que la perte d'une vie, au contact d'un ennemi. On retrouve aussi les petites piécettes à récolter qui tomberont des poches des ennemis qui, mis à part gonfler le score, encombreront un peu plus l'écran.
Seul petit regret, le jeu est un peu court, mais cela permet de voir chaque fin, assez amusante, qui tranchent un peu avec le "sérieux" de ce Dragon Blaze.

Gunbird
------------
1994 - Psikyo
CPU : 68EC020 16.00 MHz
Z80 4.00 MHz
Sound : YM 2610 8.00 MHz
Resolution : 320 x 224 @ 60 Hz
-----------------------------------------------



Retour en 1994. Le début d'une grande saga avec Gunbird. Enfin ... grande par la qualité, mais pas par la quantité. Seul 2 épisodes sortiront pour cette série. ( Un Gunbird Special sur PS2 est dispo et propose les 2 jeux sur un seul Dvd ).
Niveau scénario ( enfin ... un bien grand mot ), prenez 5 personnages, et faites les rechercher 4 morceaux d'un miroir magique qui a le pouvoir d'exaucer les désirs les plus fous. Une fois récoltés, un dénommé Atler vous ouvrira les portes du grand sanctuaire. Sauf que ... l'on est en concurrence tout au long du jeu avec "The Trump", une petite bande de mercenaires qui nous précède. Oui, à part ces petits bras de "The Trump", c'est plus ou moins la même chose que Dragon Blaze, mais fermons les yeux, l'intérêt n'est pas ici.
[

Hop, on réouvre les yeux et d'une pirouette nous passons à la présentation de nos 5 persos.
Ash, pour commencer, qui ressemble au héros du film "The Rocketeer" avec son jetpack. La jolie sorcière Marion ( qui fait penser à la sorcière de la série des "Cotton" ) et son petit lapin "Pomme-Pomme", sont, bien sûr, sur un balai magique. Ensuite Valnus, sorte de croisement entre un robot et une poupée-russe qui vole. Yuan Nang fera l'aventure sur un nuage ( oui, comme dans Dragon Ball ) et enfin Tetsu, ne quittera pas son hélicoptère à pédales.
Comme on peut le voir sur les screenshots, le talent des graphistes est sans reproches. C'est beau, c'est détaillé, c'est varié ... c'est vraiment du bon travail et quelque part, c'est aussi une des marques de fabrique de Psikyo.
On survolera un village et sa gare, une usine ( sans doute un aciérie ) avec son lot d'ouvriers qui travaillent en fond, un château etc ...
Pour le coup, on tombe un peu dans le classique, disons que ce n'est pas la production la plus innovante du lot. Chose amusante, on apercevra les membres de "The Trump" dans les niveaux. On peut noter aussi une variation de scrolling dans le niveau du sanctuaire.
Voila, voila, dit comme cela, on pourrait croire que c'est un jeu honnête et sans réel plus.

Mais ... Gunbird possède pourtant ce petit plus qui fait qu'on accroche, et qui nous donne envie d'y rejouer. Antérieur à Dragon Blaze, les possibilités de shoot sont plus réduite : shoot de base, bombe et tir concentré ( maintenir 2/3 secondes le shoot ). On perd aussi ses Power-ups lors d'un contact avec l'ennemi.

Basique, mais ce petit plus dont je parlais, c'est tout l'enrobage. Graphisme mignon et coloré, boss "robot - transformers" originaux, petites voix japonisantes dont le traditionnel "Powa-upe !", difficulté ardue, à mi chemin entre l'old school et le manic-shooter, bref Gunbird possède vraiment un petit quelque chose qui le maintien au dessus du lot. A ce propos, je conseille aussi sa suite, brièvement appelée Gunbird 2, bien excellente.

Strikers 1945
---------------------
1995 - Psikyo
CPU : 68EC020 16.00 MHz
Z80 4.00 MHz
Sound : YM 2610 8.00 MHz
Resolution : 320 x 224 @ 60 Hz
-----------------------------------------------


Un an après Gunbird, Psikyo enchaine sur un shoot un peu plus classique, très inspiré de Aerofighters ( Sonic Wings en Jap) et dans la lignée des 194X, shots à scrolling verticaux qui pullulent sur Mame. C'est pourtant le point de départ de la série phare du développeur. Le scénario est simple, en fait il n'y en a pas ... du moins y'a une petite intro qui rappelle les actualités de l'époque en noir et blanc, ou l'on y voit des navions faire de belles acrobaties et détruire tout ce qui bouge dans de belles explosions. Pas de scénario donc mais on peut supposer que des ETs belliqueux projettent d'envahir la terre vers 1945, et dans un élan fraternel, toutes les nations ( Japon, EU, Allemagne et Angleterre, au vu des avions ) s'unissent pour mettre un terme à cette désastreuse histoire d'ETS.

Bien sur, on a le choix des armes, et il est plutôt conséquent : pas moins de 8 avions, P-38, P-51, Spitfire, Bf-109, Zero, et le très étrange Shinden. Cela va sans dire que chacun possède ses propres caractéristiques, vitesse et puissance, ce qui fait du choix.

Techniquement basé sur le même hardware que Gunbird, Strikers 1945 ne démérite pas. C'est toujours détaillé et soigné mais on peut regretter, guerre oblige, des couleurs un peu ternes. Base dans une forêt enneigée, centre ville, chantier naval, c'était pas vraiment la foire aux innovations pour les différents stages, c'est assez classique. Pas grave, on se rattrapera avec les animations incoyablement fantastiques des boss, qui comme souvent chez Psikyo, ne sont pas des "Air Fortress XBF-1" ou "Super Battleship K-II" comme le mentionne l'objectif de mission, mais d"ÉNORMES robots transformers capables de prendre 3 voire 4 formes différentes. A ce titre, certains fights durent plus longtemps que les niveaux eux-mêmes. Compter environ de 1 à 2' 30" par niveaux ( il y en a 8 ) pour un durée totale de 10 / 12 minutes.
Oui c'est un peu court, surtout que obtenir la vraie fin et dévoiler l'identité des pilotes ( qui vaut son pesant ), il faudra finir le jeu 2 fois, et ce ne sera pas vraiment facile tant la difficulté est abusivement trop importante. C'est aussi une marque de fabrique ...

Coté gameplay, c'est idem Gunbird : Shoot + Bomb + Spécial ( shoot appuyé ) qui permet de "fixer" ses modules ( donnés par les Power up ) devant soi et d'élargir leurs tirs. On navigue dans des eaux plutôt Old School avec des vagues successives d'ennemis faiblards ( vous savez, les "morts en 1 coup" ).
Ce qui fait la différence, et qui est encore une signature Psikyo, c'est que le jeu devient vraiment loufoque à partir du 5ème stage. On se retrouvera dans l'espace à shooter des soucoupes volantes et en guise de dernier boss, une entité qui prend la forme d'un crabe géant.
Bref, c'est du délire et cela fait plaisir de voir un petit brin de folie souffler sur les shoots. Tiens je vous renvoie à l' AN # 23 avec Space Bomber pour vous faire une idée.

Aujourd'hui' hui, l'actualité de Psikyo est morose. La société est dans le flou, leur site ouèbe ne répond plus ... La société fut rachetée en 2002 par X-Nauts et abandonna la production de jeux en arcade et développa pour les consoles avec pas mal de compiles' au passage. Pour se consoler, il reste encore tous les autres shoots qu'ils ont produits tels que Sengoku Aces 1 & 2 ( Sengoku Blade ), les autres Strikers, Pilot Kids, Gunbird 2 ... tous excellents.
Ah oui, pour finir, Psikyo se prononcerait "Saikyou"

Allez je peux pas vous quitter comme ça, alors voila une belle image pour vous encourager à finir Strikers 1945

Ce sujet a été lu 4079 fois.

3 Commentaire(s) -


zordric - le 31/10/2006, 20:18
Merci de faire une AN, je me sens moins seul dans cette partie des AN/CR/AS.

Pour les gifs, c'est un problème de taille des images. Il faudrait faire des gifs en 280*280 au maximum. Sinon il faut les héberger ailleurs que sur le site (genre imageshack.us ou un autre).

Sinon, la chronique est sympa (encore du shoot them up? Il n'y a que cela en arcade . Je plaisante, c'est bien de faire des AN). Attention aux fautes de frappe (tire sur tout ce qui bouche,...) Je rattraperai le tir après mais ce qui est enlevé n'est plus à faire .

Je ne connaissais pas ces jeux car je n'apprécie guère les shoots them up et cela se ressent par la nullité de mes prestations dans ces jeux. Mais cela donne envie d'essayer, ce que je ne manquerai pas de faire à l'occasion.

Merci de nous faire partager tes plaisirs.


Krazytronconneur - le 31/10/2006, 20:41
Citation
Pour les gifs, c'est un problème de taille des images. Il faudrait faire des gifs en 280*280 au maximum. Sinon il faut les héberger ailleurs que sur le site (genre imageshack.us ou un autre).

Problème résolu !

Citation
Sinon, la chronique est sympa (encore du shoot them up? Il n'y a que cela en arcade tongue.gif . Je plaisante, c'est bien de faire des AN)

Meric pour le compliment.
T'inquiètes pas pour les genres évoqués ... je prépare un AN croustillante ...


jackchatelet - le 04/01/2007, 23:45
Tiens, je l'avais pas remarquée cette magnifique AN

Bravo encore une fois Krazytronconneur, je me suis régalé à la lire et les captures d'écrans sont de toute beauté

Autant je connais bien Dragon Blaze et Strikers 1945 (d'ailleurs, il me semble qu'il existe une version PLUS), que Gunbird m'était totalement inconnu jusqu'à ce jour

Encore bravo et merci

Ajouter un commentaire





 
RSS
Get 7-Zip!