GameTronik - La Passion des Jeux Video : Actualité, Emulation et Roms, Abandonware, Manga, Animes

Gametronik - La Passion des Jeux Video : Actualité, Emulation et Roms, Abandonware, Manga, Animes

Roms

Rechercher un Jeu :

Emulation

Abandonware



MACHINE A SOUS

Par msx, le 18/11/2011, 21:40

Les machines à sous ou bandits manchots (ainsi nommées à cause du levier présent sur leur côté droit) sont un grand classique des jeux de casinos. Savez-vous qu’au départ ces machines avaient été conçues pour que les dames ne s’ennuient pas pendant que leurs maris jouaient au poker dans les saloons ? Pour gagner, il faut miser puis essayer d’aligner plusieurs symboles identiques sur différents rouleaux tournant de façon indépendante. Les gains, définis dans une table, dépendent du nombre de symboles alignés et de la rareté de chacun d’entre eux.

De nos jours, les machines à sous sont monnaie courante sur le net : elles rivalisent de technologie, reprennent des héros de BD ou des thèmes de films à succès et proposent des gains fabuleux grâce au système dit « progressif ». Mais dans les années 90, seuls certains éditeurs de jeux s’étaient lancés pour proposer des machines à sous sur nos consoles de salon. Parmi les pionniers, on retrouve évidemment Atari et Nintendo…

En 1979, Atari propose sur Atari 2600, un jeu de machine à sous intitulé « Slot Machine ». Évidemment, vous ne remportez aucune espèce sonnante et trébuchante, mais les règles classiques des machines à sous s’appliquent : vous démarrez avec 25 jetons, et pouvez parier 5 jetons par ligne de paiement au maximum. La version traditionnelle « Jackpot » vous fait gagner lorsque 3 symboles identiques apparaissent dans la ligne centrale. La version « Payoff » vous permet de miser plus pour gagner plus (!), y compris lorsque des symboles s’alignent en diagonale, ou sur la ligne supérieure et inférieure des rouleaux.
Vous pouvez jouer en solo ou à deux, et le jeu prend fin dès que l’un des joueurs a épuisé tous ses crédits. Néanmoins, grâce au bouton de reset, chaque joueur peut être crédité de 25 jetons supplémentaires, au cas où le perdant tente à tout prix de se refaire ! (fortement déconseillé en vrai…).
Pour commencer à jouer, sélectionner la partie proposant le nombre de lignes de paiement et le nombre de joueurs désirés, car toutes les combinaisons ne sont pas possibles… Pour miser, vous utilisez le bouton rouge situé à côté de votre joystick. N’oubliez pas d’utiliser le joystick de droite si vous jouez tout seul, sinon il ne se passera rien et de positionner votre joystick avec le bouton rouge en haut à droite quand vous le tenez en main !
Pour lancer la rotation des rouleaux, tirez sur le manche de votre joystick, comme vous le feriez avec une vraie machine à sous. Les symboles changent et finissent par se figer alors que vous attendez fébrilement de savoir si vous avez gagné !





Tout seul, vous jouerez contre l’ordinateur. A deux, vous jouez l’un contre l’autre et chacun des joueurs devra tirer sur son propre joystick pour activer les rouleaux. Les scores sont toujours visibles, sur un écran affichant des formes basiques… Les symboles sont simples et s’affichent avec de gros pixels bien rétros : cactus, TV, cloche (ah ! la fameuse cloche des machines à sous !), trois barres et une voiture (le symbole le plus travaillé, donc le moins courant mais aussi le plus rentable !). Quant aux couleurs, elles sont au nombre de quatre : brun, bleu, orange et vert pomme. Bonjour l’association qui garantit une fatigue rapide de vos mirettes si vous y passez un peu (trop) de temps…

Douze ans plus tard, en 1991, Nintendo surprend avec un jeu de machine à sous version coquine ! C’est l’un des rares jeux de Nintendo sur console destiné aux adultes (et encore…). Selon Nintendo, « Hot slots », un jeu sans licence, n’a jamais été officiellement commercialisé, mais il a pourtant été disponible quelques temps aux Etats-Unis. Peut-être l’influence des puritains a-t-elle contribué à le faire disparaître rapidement ?! Et pourtant, comparé à ce qu’on peut croiser aujourd’hui sur le net, il n’y avait pas de quoi s’offusquer (enfin, n’oublions pas que c’était aussi l’époque de « Emmanuelle »…).



Bref, Hot slots est donc un jeu de machines à sous classique, qui propose des animations de filles « à demi-nues » : en fait, elles sont en maillots de bain et elles se veulent sexy…
Trois versions de machines à sous sont disponibles sur la même cartouche : Cutie Bunny, Juicy Fruits et Las Vegas. Pour déverrouiller les animations des filles, il faut que vos gains atteignent un certain montant, et l’affaire n’est pas aussi aisée qu’il y paraît. Dans chaque machine, pour débloquer la première image, il faut gagner 210 dollars, pour la seconde il vous en faudra 300 et pas moins de 450 pour la dernière… Lorsque vous gagnez, vous passez un petit moment avec l’une des filles (et certaines font effectivement des commentaires un peu plus salaces…). Tout laisse à penser qu’elle seront de plus en plus dévêtues au cours de la progression dans le jeu, histoire de rajouter une motivation supplémentaire…
Pour jouer, vous misez entre un et trois jetons, sur n’importe quelle ligne et vous actionnez le levier. C’est vous qui décidez quand stopper la rotation de chacun des rouleaux. A vous de les arrêter sur les bons symboles ! Cutie Bunny est une machine verte qui affiche les symboles classiques de fruits, ainsi que le « bar » et la cloche. Juicy fruits est orange et propose d’autres fruits : melon, cerise, orange, ainsi que le 7 et le « bar ». Enfin Las Vegas est bleue, et c’est grâce aux pommes, aux prunes et aux étoiles que vous remporterez peut-être le jackpot. Les musiques sont différentes pour chaque machine, mais on entend déjà les prémices de ce petit air si célèbre, vous savez, celui de la série des Mario Bros…

Retour au dossier casino

Ce sujet a été lu 640 fois.





 
RSS
Get 7-Zip!