GameTronik - La Passion des Jeux Video : Actualité, Emulation et Roms, Abandonware, Manga, Animes

Gametronik - La Passion des Jeux Video : Actualité, Emulation et Roms, Abandonware, Manga, Animes

Roms

Rechercher un Jeu :

Emulation

Abandonware



BLACKJACK

Par msx, le 12/11/2011, 11:45

Le blackjack a fait son apparition à la fin du XIIIème siècle, mais ce jeu de carte et d’argent est toujours à la mode. Qu’on y joue sur table entre amis avec de vraies cartes, au casino face à un charmant ou une charmante croupière ou sur diverses consoles de jeu, les règles restent les mêmes : il faut battre le croupier, c’est-à-dire obtenir plus de points que lui, mais sans dépasser 21, sinon adieu votre mise initiale… L’avantage de ce jeu en général, c’est que les parties ne durent pas trop longtemps. Les règles de base sont simples mais il existe de nombreuses variantes qui peuvent sérieusement corser les parties lors du comptage des points.
Bien que le blackjack soit un jeu courant dans les casinos, les éditeurs de jeux n’ont pas hésité à développer sur différentes consoles des versions destinées à nos chères têtes blondes… alors que l’accès aux tables de blackjack est strictement interdit aux mineurs dans les casinos réels !

Chez Atari Inc. les développeurs ont fait office de pionniers : dès septembre 1977 en Asie et en janvier 1978 dans le reste du monde, lors du lancement de la console Atari 2600, le jeu sur cartouche « Blackjack » fait partie des 9 jeux disponibles initialement. Curieusement, le jeu est classé dans la catégorie « sport/gambling »…
Et comme le vante la marque à l’époque, pourquoi perdre du temps pour aller à Vegas alors qu’un célèbre jeu de casino est disponible sur Atari ? Le jeu promet des heures d’amusement grâce à l’ambiance excitante et aux « graphismes avancés » … pour l’époque, il faut bien le dire ! C’est vrai que la jaquette est joliment travaillée et qu’il en existe plusieurs variantes en vert ou en noir, même si le contenu de la cartouche est identique. Ce qui est fort pour cette époque, c’est la possibilité de jouer tout seul ou avec deux adversaires, mais toujours contre le croupier informatique, à l’aide de manettes filaires. Les joueurs peuvent aussi décider de jouer avec les règles classiques en vigueur dans les casinos ou avec des règles plus personnalisées.
Dans cette simulation vidéo, misez, rapprochez-vous le plus possible de 21 sans le dépasser et… gagnez ! Enfin, si vous y arrivez, parce que la version proposée est assez défavorable pour les joueurs : l’avantage de la maison frôle les 10% et seuls les inconscients (ou les dépressifs) parieraient pour de vrai dans un casino avec de telles conditions ! Vous pouvez ainsi doubler face cachée mais pas partager. Vous pouvez miser jusqu’à 25 jetons par manche, mais vous ne disposez que de 200 jetons au départ.
Sur un tapis vert criard au design épuré, des carrés blancs flanqués d’un nombre ou d’une lettre symbolisent les cartes. Pas de musique, seuls quelques bips électroniques indiquent que votre choix a bien été validé. Après la distribution de la première carte, vous pouvez décider soit d’accepter une autre carte (hit) ou de passer votre tour (stand). Lorsque l’un des joueurs atteint le score de 1000, il fait sauter la banque et le jeu se termine. Il se termine aussi si l’un des joueurs est en banqueroute !
Attention, un petit bug dans le logiciel fait qu’en appuyant sur les boutons droite ou gauche de la manette, le montant du pari suivant est modifié alors que le montant initial reste affiché. Il est donc conseillé de revalider le montant misé avant chaque manche, sous peine de voir son pécule fondre comme neige au soleil tout à fait involontairement ! Le jeu est aujourd’hui disponible en téléchargement (une centaine de Ko…) et tourne sur votre PC dernier cri à l’aide d’un émulateur qui vous replongera dans la technologie de l’époque ! souvenirs, souvenirs…

Ce n’est qu’en 1992 que Nintendo proposera à son tour en France, un jeu de blackjack sur la console NES. Mais cette version « non officielle » développée par Odyssey Software par n’a été que peu diffusée. Cette fois ci, le jeu est officiellement classé dans la catégorie « casino ». Vous jouez évidemment au blackjack et vous affrontez un croupier logiciel qui distribue de une à trois cartes. Ici aussi, vous pouvez jouer seul ou avec un ami. La page de réglage des paramètres est claire. Vous pouvez choisir entre 5 designs différents pour le dos de vos cartes et si la musique électronique vous énerve (bien qu’elle soit rigolote) et vous déconcentre, vous pouvez la désactiver ! Lorsque le gain maximal fixé programmé dans le jeu est atteint ou que le joueur a tout perdu, le jeu prend fin sans autre forme de procès… Vous l’aurez compris, aucune sauvegarde n’est possible…

Enfin, pour ne pas être en reste par rapport à ses concurrents, Sega lancera à son tour en 1993, son « Poker Face Paul’s Blackjack » sur Game Gear, uniquement en import. Les graphismes sont un peu plus évolués et permettent de changer la couleur du tapis (pour ceux à qui le vert ne plaît pas) ainsi que le verso des cartes. Le développeur, SpiderSoft, vous donne aussi le choix entre plusieurs croupiers et croupières qui bougent le bras pour distribuer les cartes. La page des paramètres vous permet d’activer/désactiver le son (les mamans remercient au passage les concepteurs du jeu pour cette bonne idée…) et de consulter les règles détaillées. Le montant disponible au début du jeu, les limites propres à chaque table et le nombre de manches peuvent également être modifiés. Au cours de la manche, vous pourrez avoir recours à l’assurance (insurance) ce qui n’existait pas dans les versions des concurrents.
Enfin, chez Sega toujours, pour les vrais nostalgiques disposant d’un gros budget (autour de 9000 dollars), il existe depuis 1998, la table de jeu électronique « Black Jack gambling game »! Cinq joueurs peuvent s’attabler autour de cette console géante de 600 kg et de 3 m x 2 m (« si, si, c’est très sympa au milieu du salon, je t’assure chérie ! ») et insérer de vraies pièces dans la machine pour démarrer la partie ! Quatre croupiers au choix s’affichent sur un écran TV et des capteurs intégrés au plateau reconnaissent les mouvements des mains des joueurs pour interpréter leurs actions... Incroyable non?

Dossier jeux de casino réalisé avec l’aimable collaboration de casinotop10.net.

Médias:

Nintendo Entertainement System


Sega Gamegear


Atari 2600


Station de jeu SEGA BLACKJACK




Retour au dossier casino

Ce sujet a été lu 755 fois.





 
RSS
Get 7-Zip!