GameTronik - La Passion des Jeux Video : Actualité, Emulation et Roms, Abandonware, Manga, Animes

Gametronik - La Passion des Jeux Video : Actualité, Emulation et Roms, Abandonware, Manga, Animes

Roms

Rechercher un Jeu :

Emulation

Abandonware



Compte rendu du festival des jeux de Cannes 2010, Un rapide tour du salon jeux vidéo

Par tongame, le 09/03/2010, 21:59

Festival international des jeux 2010 à Cannes




Il y a quelques jours, on vous présentait le festival des jeux de Cannes, en général. Aujourd'hui je vous propose de partager le salon des jeux vidéos et du manga. Bien sûr, chacun aurait pu avoir un point de vue différent. Voici le mien :

(Pour ceux qui ne veulent pas se lancer dans la lecture de ma prose, je vous invite à regarder directement la vidéo où la belle Nono vous guidera tout du long)

La première chose qui frappe lorsqu'on franchit la porte du salon des jeux vidéos et du manga, c'est la taille de l'exposition. C'est grand, très grand pour accueillir les 45 scènes des exposants. Il y a du monde aussi. En fin de semaine, il est déjà difficile de se frayer un chemin pour rentrer tant on se prend des coups de cartable par de jeunes gens courant frénétiquement se faire une partie...alors je vous raconte pas le dimanche. Ceci dit, une fois rentré, l'espace augmente et c'est avec plaisir que l'on découvre le contenu du festival.

Afin de vous présenter ce qu'il y avait à voir, j'ai regroupé tout ça en 8 catégories. C'est parti :


1) L'espace concours et tournois :

Cette année est la 3e édition de la World Game Cup. La première édition avait vu la victoire des Américains devant la France. En 2006, ce sont les meilleurs joueurs Japonais qui sont venu remporter la plupart des trophées. Et cette année, je dois bien vous avouer que je n'ai pas suivi tous les résultats. A savoir que les "meilleurs joueurs de la planète" se sont affronté à Soulcalibur 4, Street fighter 4, Hokuto No Ken, Super Street Fighter 2 HD remix, the King Of Fighter 98 et PES 2010.

Ces concours attirent un grand nombre de joueurs et sont une des attractions majeures du festival. Cependant, je ne m'y suis pas trop attardé, étant donné que je n'ai pas trouvé trop d'intérêt à voir des joueurs se la donner à grands coups de latte dans les roustons pendant des heures. J'ai juste assisté à quelques matchs de street fighter 4, et là...déception en voyant le taux anormalement faible de réussite des Ken et Ryu pour lancer une "dragon ball". Je me suis dit que tous ne maîtrisaient pas tant que ça. C'est vrai, quand 2 fois sur 3, le perso donne un lamentable coup de poing dans le vide au lieu de déclencher le coup spécial...enfin, les amateurs comprendrons. Je n'ai en tout cas pas eu l'occasion de voir les "masters en action", étant donné qu'il n'y avait pas de programme précis affiché et disponible pour les badauds comme moi. Dommage....j'aurais bien vu les finales !


2) L'espace Xbox 360

Rebaptisé jeux actu.com, ce stand réuni un parc impressionnant de machines : j'en ai compté 39 ! De quoi trouver une Xbox libre afin d'essayer le jeu qui y est proposé. Y tourne en plus en continu, sur un grand écran, des démos de jeux, trailers et Marcus qui se fait une partie dans son canapé en présentant le jeu ! Sympas quoi !
C'est là qu'une incontrôlable sensation de "jamais je pourrais tout voir" m'a envahi. Je fais le tour rapidement, et là, je me rend compte que sur toute cette tripotée de Xbox 360, tournent en fait 4 jeux différents : Bioshock 2, Vancouver 2010, un jeu de basket (NBA XXX ??) et Super Street Fighter 4. Bon, il y a déjà une exclusivité avec Super Street Fighter 4, cool ! Là je me dis, ils vont sûrement changer tous les jours de jeux. Je reviens le lendemain, le surlendemain, mais rien...toujours pareil. Dommage, j'aurais bien vu BAD compagnie 2 ou, soyons fou, FF XIII en exclu (vu leur proche sortie).
Bref, beaucoup de Xbox mais rien de varié et d'extraordinaire : une sorte de libre service géant de la console de Microsoft.


3) L'espace Nintendo

Beaucoup moins représentées en nombre que la console de Bill (16 Wii et 6 DS), les Niponnes proposent cependant une plus grande varieté de titres (Mario Wii, Smatch Browl, Wii sport, Wii fit...) eu un jeu différent par DS. En plus, il y a des espaces avec canapés, ce qui est bien plus confortable que de rester debout et d'attraper des fourmis dans les jambes.
Après, je ne suis pas trop Nintendo, mais sans être connaisseur, je n'ai rien vu de transcendant. Une 20 aine de machines pour tester les bébés déjà sortis de la firme de Mario...voila tout.


4) L'espace PC

Pas très bien représentés face à l'écrasante supériorité numérique des consoles, les tours, souris et autres claviers ne sont tout de même pas oubliés. Quelques uns font tourner RTS et autres Warcraft III, d'autres proposent des parties interminables de TrackMania à 16. Il s'agit d'un jeu de course très prenant où le classement s'effectue sur les meilleurs temps au tour. On a en fait 3 minutes pour faire le meilleur temps sur une spéciale ou un circuit de 20 ou 30 secondes. La démo du jeu est téléchargeable sur le site du même nom. Très sympa.


5) L'espace rétro

Ahhh, enfin une bonne vieille borne d'arcade ou une vieille bécane avec des gros pixels ! Mais où sont-elles ? Après avoir fait le tour du proprio, je tombe sur l'espace retro du salon. Et là....quel choc ! Dans un salon fourmillant et noir de monde le dimanche, c'est au stand retro qu'il fallait venir pour avoir un peu d'air ! Le no man's land du festival ! Arghhh !
Qu'a cela ne tienne, c'est avec bonheur que je découvre les 8 bornes d'arcades. 4 faisant tourner King of Fighters XX, une autre borne sur laquelle on retrouve un vieux de la vielle du combat 3D (surement tekken ou virtua fighter), deux bornes avec le choix du jeu parmis une 50 aine et une borne avec Street Fighter 4.
Ben voila, 8 bornes d'arcade, c'est tout. Pourtant, il y avait de la place, de quoi mettre facile 5 ou 6 fois plus. Pas de vieille console, de Sega muséum ni de micro dépassé. On a juste une boutique de goodies à côté avec masques de catch, latex et autres accessoires improbables. Ouinnnn !
Passionnés, association MO5 et autres collectionneurs, si ça vous branche d'exposer sur la croisette, je pense que l'organisation vous accueillera à bras ouvert, vu la faible représentation du retrogaming.


6) Espace des Jeux sociaux et Sony

C'est avec des consoles de Sony que tournent la plupart des guitar Heroes et autres DJ heroes, et c'est pourquoi je les ai regroupés dans cette partie. On peut dire que c'était sur ces stands que cela bougeait le plus : batteries, guitares, tables de mixage, "tapis à danser", quizz et karaoké ont attiré pas mal de monde.
Et Sony dans tout ça ? Et bien figurez vous que la plupart des ateliers tournaient sur PS2. C'est aussi là, branchée sur une batterie factice, qu'on pouvait voir l'unique PS3 du salon (si on exclu le tournoi de PES 2010). Bizarre, d'autant plus que la seule PSP que j'ai vu était dans les mains d'un mec de la sécurité qui s'ennuyait grave. Sony n'avait donc rien à nous faire voir ? Pas de PSP, pas de PS3 ? C'est sur ce triste constat que je conclus que la firme de la playstation était la grande absente du festival.



7) Les autres stands des jeux vidéos

Le Master Management du Jeu Vidéo : Sans nul doute le plus original du salon. Il s'agit d'un projet étudiant sur table tactile et un autre "sérious game".voir l'interview

Vtech : deux consoles pour le bonheur des petits.

Laser quest : un espace de jeux grandeur nature avec la possibilité de se faire une partie avec tout le matériel qui va avec.

Boutiques : c'est ici que vous pouvez vous procurer tout et n'importe quoi en rapport avec les jeux vidéos.

Pedagojeux : le stand qui rassure les parents avec le classement PEGI.

Et pour finir, un grand babyfoot et un grand petit train électrique



8) L'espace manga

C'est le dernier espace, hors du salon des jeux vidéos et moitié moins grand. Je m'excuse auprès des fans de la culture japonaise mais voici un domaine où je suis assez largué. Je vous conseille donc d'aller vois la vidéo pour vous faire une idée. On note la présence de nombreuses boutiques de livres, DVD, peluches, fringues, goodies, tableaux accessoires etc... Complet à mon avis.
Palais des festivals oblige, une salle de projection était dédiée à la diffusion d'avant-premières (Kaze, Slayers, Street jacket, Dance in the vampire...). Une autre salle de cinéma du centre ville a accueilli la nuit du manga (Sword of the Stranger, Cowboy Bebop, Paprika et Perfect Blue) de 21H00 jusqu'aux aurores. Enfin, tout au long du festival, étaient organisés quizz et autres karaokés. De quoi rassasier les fans.



Voila, j'ai essayé d'être le plus complet possible, même si j'ai très certainement oublié des choses. J'espère vous avoir fait partagé mon experience du festival. Personellement, j'ai un peu été déçu par le salon jeu vidéo pour lequel je m'attendais à plus de "nouveautés", de scoups et d'exclusivités. Mais il ne faut pas perdre de vu que ce festival est dédié aux jeux, et pas seulement aux jeux vidéos. Nos chères consoles et autres micros ne sont en fait qu'une partie de cette manifestation. Pour le visiteur, ce festival reste une expérience riche, variée et ludique. Vivement l'année prochaine.

Ce sujet a été lu 7065 fois.





 
RSS
Get 7-Zip!