GameTronik - Shatterhand (Nes - Famicom)

Gametronik - La Passion des Jeux Video : Actualité, Emulation et Roms, Abandonware, Manga, Animes

Roms

Rechercher un Jeu :

Emulation

Abandonware





Shatterhand (Nes - Famicom)

Screenshot:


Screenshot


Description:

Shatterhand, ... pardon, je recommence. SHATTERHAND! C'est une excellente simulation de boxe façon Schwarzenegger où on arrête des balles avec les phalanges, où on explose des portes métalliques à grand coup de poings et où on ramène à la raison moult adversaires grâce à l'imposition des mains dans leur face. C'est donc un jeu d'action plein de punch, mais aussi de robots et d'alphabet grecque; Une vraie production éducative en somme.

L'histoire met en scène la lutte acharnée de Shatterhand (le héros humain cyber-modifié pour fendre l'air comme le tonner un soir d'été) contre le General Grover et son armée d'abominations mécaniques qui veulent dominer le monde (connu sous le nom de Metal Command). On va donc cogner du méchant sur cinq niveaux (plus un niveau d'intro et un niveau final) comprenant une zone industrielle, une base militaire pleine d'expériences interdites et une ville dévorée par les flammes.

Le jeu dispose d'une subtilité de gameplay qui diversifie un peu la partie de "toc toc qui est là?" avec la racaille robotique: en combinant ensemble trois caissons Alpha ou Bêta, on va pouvoir créer son propre petit robot satellite, véritable engin de destruction aux possibilités étourdissantes. Jusqu'à huit assistants peuvent êtres construits: ils manient le sabre, jouent du lance-flammes, jettent des boomerangs ou des disques tranchants comme les dents de requin tranchantes comme des lames de rasoirs à chaque attaque de Shatterhand (à noter qu'une combinaison spéciale lui permet de revêtir une armure qui augmente la puissance et la portée de ses attaques); et c'est carrément nécessaire dans certaines situations, surtout face à certains boss qui sont de vraies plaies et certains adversaires récalcitrants (si si, j'insiste). En plus des caissons Alpha-Bêtas, il est possible de ramasser de l'argent pouvant être dépensé dans l'achat de soins ou augmenter les dégâts des attaques de notre héros.

Artistiquement, Natsume s'est bien défoulé. Le design des personnages et des environnements est vraiment soigné. Les boss par exemples ont des bouilles plutôt originales: lorsqu'il ne s'agit pas de super robots aux formes humanoïdes torturées, ce sont des gardes surentraînés à la démarche de sadique ou des expériences ayant mal tournées. Les adversaires humains sont correctement animés avec de chouettes attitudes et les "machins biologico-trucs-foireux" sont flippants comme pas permis. Quelques effets graphiques plaisants offrent un relief sans précédent au jeu: outre les explosions qui se manifestent dans de vigoureux flashs lumineux (attention amis épileptiques photosensibles, je déconne pas), les niveaux sont animés de part en part grâce à divers mécanismes, des bassins de liquides ondulants ou des charpentes enflammées, un effet de paralax-scrolling donne un effet de profondeur très convaincant aux arrières plans et quelques déformations très impressionnantes se dévoilent vers la fin de l'aventure. Y'a pas que les mirettes qui vont en prendre un coup puisque les musiques sont pleines de peps et donnent envie de taper du pied dans tout ce qui bouge et que les effets sonores offrent une grande crédibilité à l'action avec de vrais bouts de "kaboum" et de "blam!".

Mis a part quelques ralentissements parfois gênants dans les situations tendues, la technique tient la route et la maniabilité se révèle presque exemplaire (une ou deux accroches, mais rien de bien sérieux). Shatterhand est parfois un peu ardu, mais c'est pas grave: c'est de la baston fun, de la plateforme tendue, du métal en fusion, des robots et une explosion d'action... Oh oui, surtout des explosions en fait.

[Gagner des GTrons - Changer la Description]

Vidéo:


[Gagner des GTrons - Changer la Vidéo]

Roms (1 au total):


Telecharger
Télécharger : Shatterhand.7z
Taille : 169.32 Ko






 
RSS
Get 7-Zip!