AN #019 - A.S.G. Action Shooting Game - Forum Gametronik
IPB

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

 
Reply to this topicStart new topic
> AN #019 - A.S.G. Action Shooting Game
Leatherface
posté 21/10/05 - 12:28
Message #1


Dans l'eau, minet râle!
***

Groupe : Members
Messages : 483
Inscrit : 26/01/05
Lieu : Metz
Membre no 6 173
GTrons: 36560



ASG : Action Shooting Game

AN 19 par Leatherface le 21 octobre 2005


Appelé également run’n’gun, shoot'n'jump ou encore « shoot pédestre » en bon franglais, le principe de l’ASG est de tirer sur tout ce qui bouge, combiné au jeu de plate-forme.
Les créations les plus connus sont Gryzor (Contra en version japonaise), Sunset Riders ou encore la saga Metal Slug sur MVS, dans un registre moins balistique citons également Shinobi et Ghosts’n’Goblins. Ces exemples variés démontrent bien que l’ASG malgré son concept limité n’a pas empêché de stimuler l’imagination des développeurs.
Voici un petit échantillon sentant bon la poudre à canon, d’un concept intimement associé à cette bonne vieille 2D…

Biomechanical Toy – Zeus – 1995


Produit d’une équipe dont l’unanimité des membres devait souffrir du syndrome de Peter Pan, ce jeu se déroule dans un monde parallèle habité par des jouets, dont la quiétude vient d’être perturbée suite à l’évasion d’un criminel. Dans des décors inspirés par l’univers de Lewis Carol, le joueur incarne Inguz une figurine, un Antonio Banderas en plastic qui va remettre de l’ordre dans tout ça.



Jeu assez méconnu, Biomechanical Toy est un ASG débordant de bonnes idées, parfois inédites (mention spéciale au troisième niveau avec son background en papier froissé, son level-design au service du scénario en abîmes, et son boss du plus bel effet). Le jeu combine à merveille les deux composantes propre au genre de différentes manières selon les niveaux, certains privilégiant les éléments de plates-formes (toboggans glissants, obstacles à éviter, courants d’air élévateurs,…) d’autres la surabondance d’ennemis toujours plus nombreux et énervés. Pour surmonter cette épreuve, Inguz dispose d’un pistolet dont le type de munition, selon la nature peut avoir divers effets sur les assaillants, et d’une attaque spéciale matérialisée sous la forme d’un « phœnix » (curieusement, il faut appuyer sur START pour l’activer). Il est également possible de lui adjoindre l’aide précieuse de certains compagnons.


Antonio Banderas au pays des merveilles.



Un combat avec un virus informatique conclut le troisième niveau.
L'effet pixel ajoute parfaitement à la mise en abîmes.


Certaines caractéristiques de Biomechanical Toy le distinguent des autres jeux d’arcade. En effet il est possible de retourner en arrière alors que sur d’autres le scrolling se bloque, de même cet aspect jeu de plate forme style console de jeu avec ce coté Super Mario consistant à rebondir sur les ennemis pour acquérir certains bonus. Les immenses niveaux (dont certains font curieusement penser à Sonic) comportant des passages relativement secrets impliquant de rebondir sur des ballons rouges (les violets contenant de la nourriture, utile pour recharger la barre de santé du héros) ajoutent également à cette curiosité.
L’explication ? L’équipe Zeus, dont Biomechanical Toy est l’unique jeu d’arcade, a également développé certains softs sur Amiga.


Atteindre certains bonus demande beaucoup d'adresse...

Petite curiosité, ce jeu mérite d’être découvert (à défaut d’être redécouvert) de toute urgence.
Scrubby, fait gaffe à toi !

Midnight Resistance – Data East – 1989


Bien qu’ayant rarement proposés des jeux originaux, l’éditeur Data East a parfois su faire preuve d’ambition. Certes Midnight Resistance est inspiré de Gryzor développé deux années plus tôt, mais cet ASG apporte son lot d’originalité par rapport à son modèle.



Midnight Resistance est une création globale alliant software et hardware, le jeu empruntant à Ikari Warriors la manette pivotante permettant de contrôler la direction de tir indépendamment du déplacement, la topographie des niveaux (particulièrement inspirée mêlant échelles, ascenseurs, scrolling horizontaux et verticaux ou encore couloirs et plus rarement goulots d’étranglement) obligeant le joueur à en faire bon usage.


De gauche à droite: La maitrise du gameplay permet de se débarrasser efficacement des ennemis.
Ce n'est pas un bug, mais une chute d'eau (une expérimentation graphique ratée).


Bien que d’excellente qualité, le jeu comporte aussi un très grave défaut liberticide, il fonctionne de manière transitive :
Une fois débarrassé de certains ennemis, ceux-ci délivrent une clef, le joueur pouvant en cumuler jusqu’à six. A la fin de chaque niveau, un « magasin » permet d’acquérir certaines armes ou certaines attaques spéciales (missiles à têtes chercheuses, mortier...), power-up ou encore vie supplémentaire en échange d’un certain nombre de clef, augmentant au fur et à mesure de la progression dans le jeu. Le problème majeur de Midnight Resistance, c’est que le jeu risque de comporter des situations sans recours si le joueur ne possède l’armement adéquat, lequel va perdre vie sur vie. Des défauts rédhibitoires pour un tel soft, mais qui ne lui ont pas empêcher de connaître un beau succès et d’être adapté sur MegaDrive, Atari ST ou encore Amiga.




Même Metal Slug a emprunté des idées à Midnight Resistance...


Ayant mal resisté à l’épreuve du temps et comportant de graves défauts, Midnight Resistance a laissé des traces dans les ASG qui lui ont succédés. Ces ambitions et son influence lui donne le droit d’accéder au rang de classique du genre.

GunForce 2 – Irem – 1994


L’équipe du mythique R-Type s’est aussi essayée à l’ASG avec GunForce en 1991. Le résultat déjà assez efficace sera littéralement transformé trois ans plus tard avec GunForce 2 qui introduit une nouvelle ère pour le genre.



Certes le gameplay est toujours le même (on avance, on tire, on saute, on évite…), mais GunForce 2 apporte avec lui une intensité inédite, appuyée par des décors en partie destructibles, des systèmes d’armements surpuissants mis en scène aux moyens d’effets graphiques énormes et une variété d’ennemis particulièrement impressionnante.


Laissez passer les démolisseurs!


Passé cet aspect visuel, le jeu permet de nouvelles interactions avec les décors, notamment la possibilité de s’agripper aux câbles suspendus dans les airs (certains niveaux tirant parti de cette particularité), augmentant ainsi le champ d’action du personnage et l’étendu du gameplay.
A l'instar de GunForce premier du nom, il est également possible de piloter certains véhicules de natures diverses (tank, voiture, aéronef,…), ce point faisant alterner les séquences demandant de la finesse et de l’esquive de la part du joueur, avec les passages purement bourrins totalement jouissifs.


Quelques véhicules pour tout casser, youpie!!



Certains boss ne sont pas sans rappeler les biomecanoïdes de Giger.
La Irem touch dans toute sa splendeur.


Irem, sous le nom de Nazca a également réalisé pour le compte de SNK, deux autres ASG, Metal Slug et Metal Slug 2, qu’on ne présente plus et dont GunForce 2 est le prédécesseur.


les émulateurs MAME
A lire si vous rencontrez des problèmes de configuration des commandes avec Midnight Resistance.
Ce jeu est prévu pour tourner sur un hardware muni d'un joystick pivotant, l'idéal est de posseder un joypad muni de bouton latéraux (genre les paddles de la Playstation). Marche à suivre:
  • Lancez le jeu puis appuyez sur la touche "tab" pour accéder au menu interne.
  • Dans le menu "input this game", désactivez la commande "dial analog".
    Les fonctions "dial dec" et "dial inc" permettent le pivot, d'ou l'interêt des boutons latéraux.
  • Pour finir, dans le menu "analog controls" les fonctions "dial digital speed" et "dial autocenter speed" permettent de regler la vitesse de rotation.
Laisser un commentaire.


--------------------

- Qu'est ce que tu fais?
- Ca fait 28 ans que je me pose cette question...

Go to the top of the page
 
+Quote Post

Reply to this topicStart new topic
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 membre(s) :

 



RSS Version bas débit Nous sommes le : 01/08/14 - 02:31