CR #080 - Le Monde Perdu : Jurassic Park - Forum Gametronik
IPB

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

> CR #080 - Le Monde Perdu : Jurassic Park, Game Boy
bigvilo
posté 01/12/10 - 21:26
Message #1


Pong player
********

Groupe : Gametronik Team

Messages : 4 527
Inscrit : 23/05/06
Lieu : Dans un lit, en général
Membre no 24 201
GTrons: 2132



CR #080


Jurassic Park : The Lost World
(sorti en 1997 sur Game Boy)



Il y a certaines choses qui marquent la vie d’une personne, comme sa première rentrée en primaire/collège/lycée (rayez la mention selon votre âge ou vos souvenirs), son premier baiser, sa première fois, sa première cuite… Mais quand on a 8 ans, il n’y a que peu de choses qui nous marquent. Deux choses m’ont marqué à cet âge: ma première console achetée avec mes sous (une Game Boy Classic avec bouton noir, 50FF avec Tetris et Pop-Up dans une brocante) et mon premier jeu de Game Boy neuf. Le premier jeu se choisit méticuleusement, on hésite, on se dit ça ce serait bien, en plus y’a une belle couverture et la description donne envie derrière. J’avais un budget de 200F à l’époque, et il y avait ce 1001 Pattes à 199F qui me tentait; mais ma mère m’a dit que deux jeux moins chers, c’est toujours mieux qu’un jeu cher. Je la remercie d’ailleurs pour ce point. Et du coup j’ai jeté mon dévolu sur un jeu à la licence aguichante: Le Monde Perdu (The Lost World pour les anglophones) à 79F; le second jeu était F1 Race à 99F.
J’ai donc patienté jusqu’à Noël pour pouvoir joué à ce jeu, et après tant d’attente (oui, un mois c’est long pour un gosse qui attend le père Noël !), je l’ai déballé proprement, je l’ai sorti de sa protection en plastique (car pour les plus jeunes, à l’époque, Nintendo n’était pas trop radin: pour presque tous les jeux de GB noir et blanc, on avait une boîte de protection en plastique) et je l’ai mis dans ma GameBoy sans son (comprenez que ma console avait un haut parleur HS). Et c’est parti pour une aventure aux pays des dinosaures.


Ça en jette hein?!


Passé l’écran du menu, vous choisissez « Start » (parce que c’est la première fois que vous y jouez et vous n’êtes pas un tricheur), et vous voici plongé dans l’aventure. Petit résumé du manuel (je ne mets pas tout, c’est long):
Citation
Sur l’île de Sorna, au large des côtes du Costa Rica, quelque chose a survécu… Les laboratoires d’Ingen ont été démantelés et la tentative de création d’un monde préhistorique a été détruit. Pourtant, des rumeurs circulent sur la présence de dinosaures et le gouvernement du Costa Rica essaye d’étouffer l’affaire. Mais la découverte de ces créatures pourrait permettre d’obtenir de vitales informations sur leur disparition – des informations qui pourraient aider les humains dans leur survie.
Une équipe de chercheurs envoyée sur l’île de Sorna a disparu. Il semble qu’une équipe de contrebandiers appartenant à la société BioSyn aient débarqué sur l’île pour capturer et exploiter tout ce qu’ils pourraient trouver…
Vous l’aurez compris, vous allez devenir le sauveur de tous en allant seul sur l’île afin de contrecarrer leurs plans. Revenons-en au jeu. Une petite vidéo d’introduction vous montre votre arrivée sur la fameuse île de Sorna.


On ne vous a visiblement pas attendu…


Un petit briefing de la situation sur votre espèce de téléphone visio avec le Prof Ian Malcolm (alias Jeff Goldblum) et vous voici jeté dans le premier niveau.

Niveau 1 : Arrivée sur l’île


Vous voici jeté sur l’île. Votre première mission sera de récupérer 10 œufs de compsognathes, de petits dinosaures qui justement n’aiment pas trop que l’on touche à leur progéniture. Le niveau sera donc truffé de ces ennemis à mi-taille assez difficiles à tuer au flingue, il faudra utiliser les grenades si vous tenez à vous en débarrasser, mais aussi de quelques membres de BioSyn. Le niveau se révèle assez simple, les ennemis ne sont pas les plus puissants (sauf peut-être le stégosaure qu’il faudra éviter car robuste). Le niveau se déroule en surface mais aussi dans des espèces de grottes souterraines. Vous vous ferez la main dans ce niveau, afin de maîtriser le lancer de grenades, les sauts ou encore détruire les caisses de munitions ou de vie sans utiliser votre réserve d’arme.


Touche pas mon œuf!


Niveau 2: Exploration de la forêt


Le deuxième niveau du jeu vous amène à aller plus loin sur l’île, cette fois dans la forêt. Comme dans le niveau précédent, vous devrez ramasser 10 œufs de ptérodactyles, forêt oblige. Ces drôle d’oiseaux seront donc présents aux abords de leur nid et essayeront de vous amener le plus loin possible de votre cible. L’équipe BioSyn sera bien sûr de la partie, avec cette fois des ennemis armés de flingue comme lors du précédent niveau, mais aussi des lanceurs de grenades qui peuvent vous retarder si vous ne faites pas attention. Il est évident qu’il faudra grimper au plus haut des cimes pour trouver tous les œufs.
C’est dans ce niveau que vous rentrez vraiment dans le vif du sujet: vous allez découvrir les ptérodactyles, ces ennemis qui ne vous enlèveront pas de vie directement mais peuvent vous prendre et vous emmener dans les airs, avant de vous relâcher d’un coup, et si vous êtes trop haut, vous allez rester un petit moment à terre. Vos principaux ennemis dans ce niveau seront donc les militaires de BioSyn. Enfin, vous découvrirez qu’au fond de cette forêt se cache un bâtiment bien bizarre…


Jurassic Airlines, voyagez où vous voulez gratuitement!


Niveau 3 : Le laboratoire


Cette fois, ce sera un niveau un peu plus proche de la civilisation, car vous serez dans un laboratoire, certes avec quelques dinosaures agressifs, mais aussi des membres de BioSyn. Vous rechercherez cette fois 10 disquettes informatiques qui expliquent comment créer la vie préhistorique. Vous devrez monter et descendre des escaliers mais aussi utiliser des ascenseurs que vous devrez appeler pour qu’ils arrivent (vachement bien foutue cette histoire), donc si un ennemi est dans le coin et que vous n’avez plus de munitions… Va falloir serrer les fesses. Seuls des vélociraptors et des ennemis à pistolets de BioSyn seront présents dans ce niveau, mais attention aux deux, car ils sont très mobiles! Récupérez ces disquettes et filez avant de devenir fou!


Un petit moment de répit.


Niveau 4 : Le laboratoire souterrain


Ce niveau ressemble beaucoup au précédent : même décors (bon, d’accord, avec un tracé différent), même ennemis… Sauf que cette fois vous devrez trouver 10 flacons d’ADN cryogénisée afin de les faire sortir avec vous de l’île (vous avez intérêt à avoir une bonne valise vu tous les souvenirs que vous ramenez !). En plus de ce petit changement anecdotique, le niveau comprend désormais des portes qui amènent à d’autres endroits. Un petit temps d’adaptation sera nécessaire afin d’éviter de revenir trop souvent à des endroits déjà fouillés. Le labo sera détruit une fois que vous aurez tout récupéré, partez dans les cavernes de Sorna pour revenir à la surface…


Mais ce ne serait pas le Zippo que j’ai perdu?!


Niveau 5 : Dangers souterrains


Vous voila sorti de ce laboratoire de tout les dangers, mais ne pensez pas remonter à la surface tout de suite! En passant par les cavernes de Sorna, vous vous apercevez qu’une espèce de dinosaure inconnue se cache par ici… A vous de trouver 10 de ses œufs. Ce niveau est assez complexe, car le danger est partout. La caverne contient des geysers qui balancent à leur gré de la vapeur avec des pierres qui font mal, il y a aussi des mare de lave, qui ressemblent plus à une mare de morve radioactive d’ailleurs, de petits ennemis aériens difficiles à neutraliser sans l’aide du pompe, sans oublier les quelques dinosaures dans leur nid qui le défendront à tout prix. C’est aussi le premier niveau où vous serez confronté à l’eau, il faudra donc nager en faisant bien attention à votre environnement et en gérant votre santé, qui ne se récupère pas une fois sortie de l’eau (on n’est pas dans Mario ici !). Débrouillez vous pour trouver ces œufs, la sortie n’est plus très loin.


J’ai le choix: la morve qui brûle ou la chauve-souris qui veut mes yeux.


Niveau 6: La forêt la nuit


Vous êtes sur le chemin du retour, et la nuit ne vous a pas attendu, les ptérodactyles par contre… Vous vous douterez donc qu’il va falloir encore leur piquer 10 œufs (comme si vous n’en aviez pas déjà assez trouvé…), tout en les évitant (les ptérodactyles). Mais il vaut mieux rester sur les cimes, car en bas, ce n’est pas un hadrosaure qui vous attend, mais un tricératops aux cornes aiguisées prêt à vous embrocher et vous piétiner de tout son poids. Par rapport au premier niveau dans la forêt, vos seuls ennemis seront les dinosaures, car chez BioSyn ils ont droit à une pause le soir pour faire dodo dans leur canadienne. Niveau assez frustrant à cause du nombre important de ptérodactyles qui vous amèneront assez loin pour que vous gueuliez après votre GameBoy. Allez, dépêchez vous, le soleil va se lever, il faut partir !


D’aussi grandes branches… On est chez les elfes?


Niveau 7: La jetée


Comme vous vous en doutez, la fin est proche, mais pas tant que ça. Vous devrez en effet vous démenez dans la jetée pour trouver –encore une fois- 10 œufs de dinosaures histoire de vous faire une fricassée une fois parti. Bien que l’objectif principal est atteint, il faut quand même se tirer d’ici, tout en ramassant le plus d’œufs possible, et pour cela il faut atteindre la jetée de Sorna. Assez peu de chose à dire sur ce niveau (à part peut-être gare à ce satané tyrannosaure qui rôde dès le début du niveau) si ce n’est que je n’ai réussi à le finir une seule fois sur GameBoy par l’opération du Saint-Esprit, car le dernier œuf est pratiquement inaccessible (je dis pratiquement car j’y suis arrivé une fois). Allez, il est temps de partir d’ici.


La fin est proche…


Niveau 8: Départ de l’île


Le dernier niveau, où se mélange phase aquatique et phase terrestre. Toujours dix œufs à ramasser sur votre passage, le souci c’est que dans ce niveau il n’y a aucun dinosaure, si on ne compte pas ceux qui sont en cage sur les bateaux des derniers survivants de BioSyn. Un niveau pas très difficile, qui nécessite quand même qu’on réfléchisse un peu pour trouver deux œufs (en fait, au tout début du niveau, allez dans l’eau et allez vers la droite…). L’équipe BioSyn se compose toujours des tireurs au flingue ainsi que des lanceurs de grenades, mais aussi de tireurs embarqués sur les bateaux, qui infligent pas mal de dégâts. Si vous ne les cherchez pas, vous devrez finir le niveau sans qu’ils aient tiré. 10 œufs trouvés et c’est la fin, vous allez rentrer chez vous…


Plus qu’un, la fin du jeu est plus que proche!


Et voila, vous avez fini le jeu The Lost World! Vous avez bien entendu le droit à une petite cinématique de fin, où vous voyez l’île explosée afin que les créatures du Crétacé ne viennent pas semer la terreur en ville, et où vous vous voyez sur votre petit bateau dérobé en train de vous éloigner le plus loin possible d’ici.


Vers l’infini et au-delà ! Ah non, ce n’est pas le bon jeu.


Dans ce test, qui est plutôt une revue du jeu, je ne vous ai pas trop parlé de la maniabilité, des graphismes, de la musique… Alors voici un petit résumé de ce que j’en ai pensé.

Les graphismes sont tout à fait corrects et suffisants pour de la GameBoy: on reconnait bien les différentes bêtes et ennemis, les environnements collent bien à l’ambiance voulue dans les niveaux. On peut cependant regretter un niveau recyclé presque à l’identique (la forêt) et que les ennemis explosent lorsqu’il meurt (okay quand il s’agit de grenades, mais à la main…). Mention spéciale de ma part pour le niveau « Dangers souterrains ». Bien que sorti en 1997, le jeu est en monochrome, mais est compatible Super GameBoy pour la Super NES.

La maniabilité est bonne, on se déplace avec les flèches, saut avec A et tir avec B, Select pour changer d’arme. Les phases aquatiques sont propres et se dirigent bien.

La musique du jeu est pas trop mal pour de la GameBoy, rien d’exceptionnel pour des musiques pixélisées, avec une petite préférence pour la musique d’intro, qui reste dans l’ambiance de la licence. Les bruitages sont corrects mais ne cassent pas des briques, notamment ce petit bruit aigu lorsque vous ramassez de la vie. Vous pouvez désactiver ces deux options sonores dans le menu Options en début de partie.

Enfin, la durée de vie: 8 niveaux assez casse-têtes au fur et à mesure qu’on avance dans l’aventure, des ennemis de la faune qui donneront du fil à retordre contrairement aux ennemis humains, et dix objets à ramasser à chaque niveau. Une fois fini, le jeu se termine assez rapidement.

Verdict:

Graphismes : 7.5/10
Son : 8/10
Prise en main : 8/10
Durée de vie : 7/10

The Lost World est un très bon jeu de GameBoy, sans doute pas le meilleur, mais il mérite qu’on se penche sérieusement dessus selon moi. Bien que si on a vu le film, on se rend compte qu’il n’a pas grand chose à voir avec et qu’il ne mérite ce nom uniquement pour la présence des dinosaures et de la base du scénario (dinosaures qui reviennent à la vie sur une île où « quelque chose a survécu »). Si vous ne connaissez pas et que vous avez envie de vous occuper un peu sur votre grosse console portable, essayez ce jeu, vous risquez de plus adorer que vous ne le pensez!

La rom sur GameTronik, et sa version No-Intro.


--------------------
Go to the top of the page
 
+Quote Post

Les messages de ce sujet


Reply to this topicStart new topic
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 membre(s) :

 



RSS Version bas débit Nous sommes le : 02/10/14 - 09:02