CR #84 - Titeuf - Forum Gametronik
IPB

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

 
Reply to this topicStart new topic
> CR #84 - Titeuf, Gameboy
bigvilo
posté 29/12/14 - 17:24
Message #1


Adepte des Simple 2000 Series
********

Groupe : Admin

Messages : 5 894
Inscrit : 23/05/06
Lieu : Dans un lit, en général
Membre no 24 201
GTrons: 1397



CR #084

Titeuf
(sorti le 7 juin 2001)



Elle est loin, l'école primaire. Et elle n'est pas si loin l'époque où je disais que ce n'était qu'il y a quelques années. Pour moi, ça fait maintenant plus d'une dizaine d'années (et je pense que pour certains, c'est soit bien moins, soit beaucoup plus). Elle est loin l'époque où l'humour pipi-caca et les délires sur pas grand chose dans la cour de récréation étaient les éléments principaux de notre motivation pour aller à l'école le matin ; bah oui, on n'y allait sûrement pas pour suivre les cours ou pour la qualité de la cantine !
Je me souviens encore assez bien de ma dernière année d'école primaire, le CM2 : celui qui avait une Gameboy Color était roi (surtout s'il l'a ramenait pour jouer à Pokémon Jaune, la grande classe), les cartes Pokémon ne se jouaient pas selon les règles établies mais se gagnaient par des mini-jeux (la taper avec un caillou, la jeter la plus proche du mur sans qu'elle le touche...) et pour se défouler, on sortait le ballon de foot en mousse qui après deux semaines d'intenses dribbles (qui ne devaient pas ressembler à grand chose) avait plus la tête d'un ballon de rugby dégonflé. Mais après avoir vu dans une des rares publicités présente dans Tchô Magazine (encore au format poster à l'époque) que THE jeu allait sortir sur ma console, la GBC, le 7 juin 2001, je me suis mis à économiser immédiatement pour m'offrir ce jeu « day one » comme on dirait aujourd'hui. J'étais bien seul à suivre le mouvement d'un personnage aujourd'hui plus que populaire pour les enfants de moins de 11 ans (comme j'avais à l'époque) dans mon groupe de potes, mais peu importe, il fallait que mon père aille me chercher Titeuf le jour de sa sortie à Carrefour.



Titeuf est un party game adapté de la célèbre série de bande dessinée du même nom de Zep, sorti sur Gameboy Color. Il faudra faire son choix parmi les quatre personnages issus des célèbres aventures de l'enfant à la mèche blonde irréalisable en vrai pour participer à une série de mini-jeux totalement immatures (comme une bataille de purée à la cantine, baisser les jupes des filles ou faire exploser des cacas de chien à la figure de vos amis) dans le but de récolter le plus de morceaux de posters pour remporter la partie et obtenir la fameuse affiche, avec pour but final d'avoir tous les éléments de la photo de Nadia, qui a été accidentellement déchirée.
Le jeu se déroule comme un jeu de société, avec un jet de dé, un passage dans un certain ordre et des cases blanches, symbolisant un mini-jeu à faire pour gagner un morceau de poster, mais aussi des cases jaunes et vertes, symbolisant respectivement un nouveau jet de dé ou de piocher une carte pour avoir un bonus ou un malus, qui peuvent influencer sur le score des autres joueurs (grâce au voleur). A la manière d'un Monopoly, à chaque fois qu'on passe la case départ, on ne gagne pas 20000 francs mais un morceau de poster. Il faudra réussir à avoir le plus de morceaux trois fois sur chaque terrain (deux + un à débloquer une fois que vous avez trois posters dans les deux premières zones) pour finir le jeu.
Enfin, le jeu se veut accessible à tous, c'est pourquoi l'objectif des mini-jeux se comprennent assez vite (ils sont bien entendus expliqués de manière plus explicite que dans un Wario Ware) et la prise en main, qui se fait avec les flèches et/ou le bouton A et/ou le bouton B, est elle aussi accessible même aux plus jeunes, avec une certaine dextérité exigée.


Méga Compèt' pour gagner les posters et Récré Express pour du fun direct.


Ca y est, je l'ai, il est dans mes mains en ce vendredi après midi tant attendu ! Comment je m'en souviens encore ? C'était le jour de la fête de mon école, j'étais rentré chez moi pour goûter avant d'y retourner et mon père et ma sœur était allé au magasin dans l'après midi avec mes économies pour que je puisse l'avoir comme voulu le jour même. Et bien enfin, il est moi, avant tout le monde ! Je retourne dans la cour de mon école, avec ma superbe Gameboy Color verte, qui attendait depuis des mois un nouveau jeu, et je joue, je fais voir les mini-jeux hilarants à tous ceux que je croise, en montrant que c'est incroyable, on se croirait vraiment devant la BD, tout est juste parfait. Et oui, à même pas onze ans, on est sur un nuage devant pas grand chose. Mais quand vous allez voir les quelques screens suivant du jeu, vous serez obligés d'avouer que oui, c'est pas faux, les graphismes sont travaillés et se rapprochent vraiment de la BD et du dessin animé, car tout est reconnaissable. A ce moment là, je me demandais « jusqu'où peut aller la puissance de cette petite console ?! », sans savoir bien entendu que cette fameuse puissance était déjà atteinte depuis longtemps. Mais on est jeune, on est devant un jeu attendu comme le messie alors qu'on avait pas vu un seul screen (car pas d'argent pour acheter dans la presse spécialisée, je rappelle que j'économisais pour acheter le jeu avant sa sortie), donc on doit pardonner ce genre de pensées. Et puis qui n'a pas dit en jouant à la Playstation « Wahou ! C'est photo-réaliste les jeux de cette console! » ?!


On est vraiment dans l'esprit école primaire.


Dites vous qu'à l'époque (enfin, pas mal de mois plus tard), je trouvais que Titeuf était plus fidèle à son univers que GTA III l'était à la réalité (oui, j'ai joué à ce jeu pendant pas mal d'années, même après ne plus être un fan du héros à la mèche blonde car « on grandit »). Du coup, je l'ai squatté en long, en large, en travers, à l'envers... dans tous les sens possible, d'une part parce que j'avais un peu de mal à arriver à la dernière partie du jeu (la maison de Titeuf) à cause d'un ou deux points à chaque fois, ou alors parce que je perdais mon papier avec tous mes codes de progression. Il faut dire que certains mini-jeux n'étaient pas si simple que ça étant jeune, notamment Vomito où il fallait marteler la touche A pour faire tourner le manège de plus en plus vite et faire vomir le personnage.
Le plaisir de jeu de ce party-game, presque seul dans ce genre sur la console portable de Nintendo, surtout jouable à 4 avec un seul jeu et une seule console, est total : les mini-jeux sont variés (du jeu de mémoire, de dextérité, de hasard...), les retournements de situations de dernière minute (avec le mini-jeu des cartes, où les passages par la case départ) font que chaque partie est unique, et que rien n'est gagné jusqu'à la fin, même avec une petite avance confortable. Alors c'est clair, une fois qu'on a compris le système de certains jeux (les « Plus fort que... », « Jump Rogers » ou « Pô vu, pô pris »), le mini-jeu est pratiquement joué d'avance, car il n'y a pas de place au hasard, juste les patterns qui restent les mêmes, et qu'on retient à force de faire ces jeux. Mais rien à faire, qu'on soit fan du dessin animé ou non, quand on teste ce jeu pour la première fois, et qu'on ne possède qu'une Gameboy, il s'agit clairement d'une prouesse. Alors ce n'est pas non plus Mario Party, Crash Bash ou je ne sais quel jeu reprenant ce principe, qu'il ne possède pas les musiques les plus charismatiques de la console et qu'il faut quand même un peu aimé l'humour pipi-caca, ce jeu à licence reste un jeu fort, qui n'est pas apprécié à sa juste valeur par les gamers, aussi bien à sa sortie que maintenant, mais dans les yeux d'un gamin de dix-onze ans, c'est parfaitement le jeu qu'il fallait, à la génération qu'il fallait.


Gagner ou perdre, rien n'est acquis jusqu'au bout.


Verdict :

Graphismes : 7/10
Son : 6/10
Prise en main : 9/10
Durée de vie : 7,5/10

Arrivant sur un terrain où personne n'attendait le héros à la mèche blonde, Titeuf est une surprise dans le monde du party-game et de la Gameboy Color. Fun, avec une durée de vie excellente pour un enfant (un peu moins pour un ado ou un adulte) et des mini-jeux en pagaille, il est l'ami idéal du jeune joueur qui veut s'occuper les samedis après midi quand il pleut dehors. Les fans (comme je l'ai été à l'époque) seront aux anges, les parents aussi (quoiqu'un peu moins quand ils verront à quel point la console de leur petit(e) sera usée après plusieurs mois d'utilisation.



Vous pouvez retrouver ce jeu sur GameTronik à cette adresse: Titeuf


--------------------
Go to the top of the page
 
+Quote Post

Reply to this topicStart new topic
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 membre(s) :

 



RSS Version bas débit Nous sommes le : 07/12/19 - 07:35